DIRECT. Calais : une Britannique jugée pour avoir caché un mineur syrien dans son coffre

Jugée devant la cour d'appel de Rouen, lundi, Roisin D. avait écopé, en novembre, en première instance, d'une peine d'un an de prison ferme.

Un agent des douanes inspecte une voiture, à la recherche de migrants, le 5 août 2015, à Calais (Pas-de-Calais).
Un agent des douanes inspecte une voiture, à la recherche de migrants, le 5 août 2015, à Calais (Pas-de-Calais). (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Elle vient de passer deux mois derrière les barreaux. Condamnée à un an d'emprisonnement ferme, en novembre, en première instance, pour avoir tenté de faire passer un Syrien de 15 ans en Angleterre, une bénévole britannique de la "jungle" de Calais est jugée en appel, lundi 18 janvier, à 14 heures, à Rouen (Seine-Maritime). Suivez son procès en direct avec francetv info.

Un acte de "compassion". Lors de son procès en comparution immédiate, le 12 novembre, à Dieppe, Roisin D. avait expliqué qu'elle voulait simplement aider ce migrant mineur à rejoindre un de ses amis outre-Manche.

L'ombre d'un réseau de passeurs ? La Britannique s'était vu promettre 500 livres (662 euros) de la part de "l'ami" du jeune Syrien en Angleterre, en guise de dédommagement des frais du voyage. Cette organisation porte la marque des réseaux de trafic d'êtres humains, selon le parquet de Dieppe. 

Le procès de Rob Lawrie dans les esprits. Ce procès en appel intervient quatre jours après qu'un autre bénévole britannique, Rob Lawrie, a obtenu une quasi-relaxe dans une affaire similaire. Aucun échange d'argent n'avait toutefois eu lieu dans son cas.