DIRECT. "Eurotunnel doit également prendre ses responsabilités" pour la sécurisation du site, redit Cazeneuve

Au moins 1 500 tentatives d'intrusion sur le site d'Eurotunnel ont été constatées durant la nuit de mardi à mercredi.

Le ministre de l\'Intérieur Bernard Cazeneuve lors d\'une conférence de presse au palais de l\'Elysée, à Paris, le 27 juin 2015.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse au palais de l'Elysée, à Paris, le 27 juin 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonce dans Le Monde, mercredi 29 juillet, la mobilisation de deux unités de forces mobiles supplémentaires, soit 120 CRS et gendarmes, pour sécuriser les abords du tunnel sous la Manche à Calais (Pas-de-Calais) et faire face à l'afflux de migrants sur le site d'Eurotunnel. Une information confirmée par l'entourage du ministre à francetv info.

"Le groupe Eurotunnel doit également prendre ses responsabilités" pour la sécurisation du site, où des migrants tentent chaque nuit, au péril de leur vie, de s'infiltrer en Grande-Bretagne par le tunnel sous la Manche, a redit Bernard Cazeneuve.

Un migrant écrasé par un camion. Un migrant a trouvé la mort en tentant d'emprunter le tunnel sous la Manche pour rejoindre l'Angleterre, dans la nuit de mardi à mercredi. "Nos équipes ont retrouvé un corps ce matin et les pompiers ont confirmé le décès de la personne", a indiqué un porte-parole d'Eurotunnel. Selon BFMTV, il s'agit d'un migrant soudanais écrasé par un camion en provenance d'Angleterre.

Au moins 1 500 tentatives d'intrusion. Pour la deuxième nuit consécutive, des centaines de migrants ont tenté de s'introduire sur le site d'Eurotunnel. Durant la nuit de lundi à mardi, les autorités avaient déjà recensé quelque 2 000 tentatives d'intrusion. Une situation dénoncée par Bernard Cazeneuve, pour qui Eurotunnel n'a pas fait les efforts nécessaires face à "l'aggravation de la situation".

Eurotunnel dit avoir intercepté 37 000 migrants depuis le 1er janvier. Réagissant aux critiques formulées par Bernard Cazeneuve sur la sécurité du site, Eurotunnel affirme avoir intercepté plus de 37 000 migrants par ses propres moyens. Dans un communiqué, le groupe ajoute que la situation "dépasse ce qu'un concessionnaire peut raisonnablement faire".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

21h23 : Après la mort d'un migrant qui tentait d'emprunter le tunnel sous la Manche pour rejoindre l'Angleterre, cette nuit, le gouvernement a mobilisé 120 policiers supplémentaires à Calais. Quelles solutions pour assurer la sécurité des migrants ?

(FRANCE 2)


20h57 : Manuel Valls répète que la société Eurotunnel doit "assumer ses responsabilités", après des commentaires similaires du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Commentant la mort d'un migrant, dont le corps a été retrouvé aujourd'hui, qui avait tenté de s'introduire dans le tunnel sous la Manche pour atteindre le Royaume-Uni, le Royaume-Uni a rendu hommage à "des hommes qui, souvent au péril de leur vie, ont fait des milliers de kilomètres et qui meurent aujourd'hui dans des conditions épouvantables".

16h46 : D'après Le Parisien, peu avant 14 heures, alors qu'il voulait emprunter frauduleusement un Eurostar, cet Egyptien sans papiers a grimpé sur le toit d'une locomotive, puis d'une autre. Il a alors été électrocuté avant de tomber sur les rails. Il a été transporté à l'hôpital Saint-Louis, et son pronostic vital est engagé.

16h42 : Un migrant égyptien a été électrocuté cet après-midi à la gare du Nord, à Paris, alors qu'il tentait de monter à bord d'un Eurostar, selon Le Parisien.

16h13 : Que retenir de l'actualité de ce mercredi après-midi ?

Patrick Buisson, l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, a été mis en examen pour "recel de favoritisme", "abus de biens sociaux" et "détournement de fonds publics par un particulier", dans l'enquête sur les sondages de l'Elysée.

• Bernard Cazeneuve annonce la mobilisation de 120 CRS et gendarmes supplémentaires pour sécuriser les abords du tunnel sous la Manche, quelques heures après la mort d'un migrant qui tentait de l'emprunter en même temps que 1 500 autres migrants. Suivez la situation en direct.

• Selon des sources gouvernementales afghanes citées par la BBC, le mollah Omar serait mort il y a deux ou trois ans. Le gouvernement afghan a annoncé l'ouverture d'une enquête sur la possible disparition du leader des talibans.

Michel Platini est candidat à la présidence de la Fifa, comme l'a confirmé l'UEFA, dont le Français est l'actuel président : "Il est des moments dans la vie où il faut forcer son destin", dit l'ancien joueur français.

15h00 : "Un certain nombre [de migrants] a réussi à passer. Nous allons traiter chaque demande d'asile selon nos procédures habituelles. La priorité pour nous est de renforcer la sécurité sur le site [d'Eurotunnel] de Coquelles [en France], afin de nous assurer que personne n'essaye de traverser le tunnel."

A la sortie d'une réunion d'urgence, la ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May, n'a pas donné de chiffres précis sur le nombre de migrants qui ont réussi à traverser le tunnel sous la Manche ces derniers jours, la plupart dans des trains. Cette déclaration intervient alors que 1 500 migrants ont encore tenté de passer par le tunnel la nuit dernière.

13h53 : Bernard Cazeneuve a annoncé la mobilisation de "deux unités soit 120 fonctionnaires" supplémentaires pour sécuriser le tunnel sous la Manche après la mort d'un migrant la nuit dernière. Le ministre de l'Intérieur a également demandé à Eurotunnel de "prendre ses responsabilités" pour assurer la sécurité du site.

(REUTERS)

13h13 : Bernard Cazeneuve vient d'annoncer la mobilisation de 120 membres des forces mobiles pour renforcer la sécurisation du tunnel sous la Manche. Mais faut-il mobiliser plus de policiers pour assurer la sécurité des migrants à Calais ? C'est la question du jour du Grand soir 3 à laquelle vous êtes invités à répondre sur francetv info.

12h56 : "Le groupe Eurotunnel doit également, et c'est bien normal, prendre ses responsabilités, notamment en ce qui concerne la sécurité au sein de son entreprise. Je le dis avec responsabilité et sans esprit de polémique, parce que le sujet est trop grave. Le dialogue entre les services de l'Etat et Eurotunnel continue, c'est une situation à laquelle nous devons faire face ensemble, y compris en consacrant des moyens humains à la hauteur de l'enjeu."

Lors d'une conférence de presse, Bernard Cazeneuve appelle tous les acteurs liés à la situation des migrants de Calais à prendre leur responsabilité, y compris Eurotunnel. Le ministre a par ailleurs annoncé la mobilisation de 120 CRS et gendarmes aux abords du tunnel sous la Manche. Suivez la situation dans notre direct.

12h36 : Bernard Cazeneuve estime qu'Eurotunnel doit "également prendre ses responsabilités" pour la sécurisation du tunnel sous la Manche.

12h41 : "Je veux indiquer que deux unités, soit 120 fonctionnaires, vont être temporairement affectés à Calais afin de contribuer à la sécurisation du site."

Le ministre de l'Intérieur confirme l'information selon laquelle 120 gendarmes mobiles et CRS vont être mobilisés en renfort aux abords du tunnel sous la Manche.

12h30 : "Cette situation migratoire exceptionnelle a des conséquences humaines dramatiques. Calais connaît une pression démographique sans précédent. Calais est un miroir des conflits qui déchirent des régions du monde."

Bernard Cazeneuve s'exprime après la mort d'un migrant qui tentait de traverser le tunnel sous la Manche. Le ministre de l'Intérieur confirme la mobilisation de "dix millions d'euros supplémentaires."

12h27 : "On n'est pas dans le cadre d'un passager qui ne paye pas son billet, on est face à des invasions systématiques, massives, peut être même organisées, à vocation médiatique puisque, in fine, personne ne réussit à traverser le tunnel sous la Manche."

Interrogé aujourd'hui sur France info, le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon, estime que la situation à Calais (Pas-de-Calais) s'apparente à des "invasions systématiques", peut-être même "organisées", de migrants qui chaque nuit tentent de d'entrer au Royaume-Uni via le tunnel sous la Manche.

12h19 : D'après Le Monde, deux unités de forces mobiles, soit 120 personnes, vont être déployées dans la journée aux abords du tunnel sous la Manche. Cette annonce de Bernard Cazeneuve intervient alors que plusieurs tentatives de passage de migrants en masse ont été signalées ces dernières heures. Suivez en direct toutes les informations sur la situation.

12h20 : Selon Le Monde, le ministre de l'Intérieur annonce la mobilisation de 120 CRS et gendarmes supplémentaires pour sécuriser les abords du tunnel sous la Manche.

11h08 : Dans la nuit, des migrants ont tenté de s'infiltrer sur le site d'Eurotunnel, afin de passer en Angleterre via le tunnel sous la Manche. L'un d'eux, un Soudanais, est mort, écrasé par un camion. Selon un journaliste de l'AFP sur place, plusieurs autres personnes ont également été blessées pendant ces tentatives.

11h09 : Un campement d'environ 200 migrants, essentiellement des Erythréens et des Soudanais, a été évacué dans le calme ce matin, dans le nord de Paris. Cette nouvelle évacuation intervient trois semaines après une opération similaire menée au même endroit. Retrouvez plus d'informations dans notre article.


Le campement de migrants de la rue Pajol, à Paris, le 13 juillet 2015.


(GUILLEMETTE VILLEMIN / AFP)

10h51 : Le groupe Eurotunnel déclare avoir intercepté plus de 37 000 migrants par ses propres moyens depuis le 1er janvier. "Eurotunnel a alerté depuis plusieurs mois la Commission intergouvernementale du tunnel sous la Manche et les pouvoirs publics de l'explosion du nombre de migrants présents dans le Calaisis, et des conséquences, parfois dramatiques, que cela pourrait avoir", souligne l'exploitant du site dans un communiqué, ajoutant que la situation "dépasse ce qu'un concessionnaire peut raisonnablement faire".

10h31 : Après la mort, cette nuit, d'un neuvième migrant depuis le début du mois de juin sur le site d'Eurotunnel, la société appelle la France et la Grande-Bretagne à une "réaction appropriée."

09h03 : "Je peux vous dire que nous souffrons à Calais, au niveau de l'image, mais aussi au niveau économique." Sur France Info, la maire de Calais (Pas-de-Calais), Natacha Bouchart, indique que sa ville "attend toujours sa compensation économique."

09h02 : "Tout le monde est fautif. (...) Eurotunnel a un devoir de sécurisation sur l'ensemble du site. Et l'Etat qui, de son côté, a beaucoup travaillé sur la sécurisation du port, doit aussi travailler sur le site du tunnel, qui est stratégique. C'est une responsabilité collective."

Au micro de France Info, la maire de Calais réclame "un sommet franco-britannique" sur la question des migrants, après la mort d'un Soudanais, écrasé par un camion, en voulant traverser la Manche, via le tunnel.

08h44 : Un campement d'environ 200 migrants est en cours d'évacuation rue Pajol (19e arrondissement), à Paris. Un journaliste de l'AFP sur place tweete quelques images.

08h22 : Un campement d'environ 200 migrants, essentiellement des Erythréens et des Soudanais, est en cours d'évacuation rue Pajol (19e arrondissement), à Paris. Des équipes regroupant des représentants des services sociaux de la ville de Paris, de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, de France Terre d'Asile ou encore d'Emmaüs, ont réveillé les migrants au petit jour et leur proposaient d'intégrer des centres d'hébergement.

08h28 : Nous l'indiquions plus tôt, un migrant soudanais est mort cette nuit, écrasé par un camion en provenance d'Angleterre, alors qu'il se trouvait sur le site d'Eurotunnel, tout près de Calais (Pas-de-Calais). Nous consacrons un direct à cette information, afin de suivre en temps réel l'évolution de la situation.

Des migrants patientent sur le bord de l'autoroute avant de tenter d'empruntrer le tunnel sous la Manche, à Calais, le 23 juin 2015.


(PHILIPPE HUGUEN / AFP)


07h50 : Difficile de savoir exactement combien de personnes ont tenté, cette nuit, de s'introduire sur le site d'Eurotunnel. Une source policière évoque ce matin "au moins 1 500 tentatives" d'intrusion.

07h47 : "C'est très préoccupant."

Le Premier ministre britannique, David Cameron, déclare que les autorités britanniques "[collaborent] étroitement" avec les autorités françaises pour faire face à la situation à Calais (Pas-de-Calais), où des migrants tentent de s'introduire sur le site du tunnel sous la Manche, dans l'espoir de passer en Angleterre. Hier, Londres a accordé une rallonge de 10 millions d'euros pour renforcer la sécurité du terminal d'embarquement d'Eurotunnel, à l'issue d'une réunion avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

07h44 : Un migrant est mort, cette nuit, en tentant d'emprunter le tunnel sous la Manche. Interrogé sur i-Télé, Bruno Noël, du syndicat de police Alliance dans le Nord-Pas-Calais, réclame plus d'hommes et de moyens matériels pour lutter contre ces intrusions dangereuses. "Il faut sécuriser. [Installer] un grillage ou un mur", suggère-t-il, tout en demandant des "solutions politiques" à "ce drame humain".

07h04 : La chaîne rappelle que ce décès porte à neuf le nombre de morts depuis début juin. Dans la nuit de lundi à mardi, plus de 2 000 migrants se sont introduits sur le site d'Eurotunnel, dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre via le tunnel sous la Manche.

07h05 : Un migrant a trouvé la mort, cette nuit, en tentant de traverser la Manche par le tunnel, selon BFMTV.