Cet article date de plus de cinq ans.

Calais : les "no borders" aident les migrants

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Calais : les no borders aident les migrants
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les migrants tentent chaque jour de passer de l'autre côté de la Manche. Désormais, des groupuscules d'extrême gauche orchestrent ces assauts. Explications.

Dans la nuit du vendredi au samedi 3 octobre, une centaine de migrants a tenté de passer par l'Eurotunnel pour se rendre en Angleterre. Le trafic a été interrompu toute la nuit. Selon Barbara Six, en direct de Calais (Pas-de-Calais), ces actions hier dans le tunnel et aujourd'hui sur l'autoroute, sont "bien sûr le fait de migrants puisqu'ils sont toujours de plus en plus nombreux à rêver de passer en Angleterre et ce, avant l'hiver".

Médiatiser la situation

Par ailleurs, la sécurité a été renforcée. Il y a eu de nouvelles clôtures, avec des barbelés autour du port, autour du site Eurotunnel. Il y a également de plus en plus de policiers ce qui fait que les frontières sont beaucoup plus étanches. Mais il y a aussi un nouveau phénomène : les "no borders". Désormais des groupuscules d'extrême gauche encadrent, orchestrent ces intrusions et ces assauts pour médiatiser la situation, attirer l'attention sur le sort de ces 4 500 personnes qui sont échouées à Calais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.