Calais : des migrants transférés en jet privé, Bernard Cazeneuve se défend

France 3 revient sur les faits et l'intervention du ministre de l'Intérieur ce mardi 20 octobre.

Depuis six mois, la police aux frontières utilise un petit avion privé pour transférer des migrants de Calais vers des centres de rétention administrative partout en France, y compris à Hendaye. Cet été, ce centre de rétention a accueilli plusieurs migrants en passe d'être expulsés. Cette avocate de Bayonne en a défendu plusieurs devant le juge. À chaque fois, ses clients ont été relâchés. "Ils sont relâchés parce que les procédures diligentées par la police aux frontières du Pas-de-Calais étaient irrégulières", note Me Laurence Hardouin.

Un contrat de 1,5 million d'euros

L'avion de la police aux frontières est en fait loué à une société privée. Le contrat est de 1,5 million d'euros pour un an. Utilisé aussi pour des missions de surveillance, il aurait permis à la police aux frontières de transférer une centaine de migrants interpelés à Calais. Car le centre de rétention le plus proche, d'une centaine de places seulement, est constamment saturé. Le ministre de l'Intérieur se défend ce mardi de tout gaspillage. Mercredi, Bernard Cazeneuve se rendra à Calais pour rencontrer les associations qui viennent en aide aux migrants. Il y annoncera aussi l'agrandissement du centre de rétention administrative.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 7 septembre 2015 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 7 septembre 2015 à Paris. (LOIC VENANCE / AFP)