Calais: ces migrants qui veulent rester

Pour certains migrants, pas question de quitter la "jungle" de Calais. Rejoindre l'Angleterre reste leur rêve. Ils préfèrent donc rester sur place ou dans les environs.

France 3

Depuis deux jours, les allées de la "jungle" de Calais se vident. Pourtant, si la majorité des migrants quittent le bidonville pour rejoindre les centres d'accueil, d'autres refusent de partir. "Ma famille est en Angleterre. Pourquoi je resterais en France ?", se demande un Afghan arrivé il y a onze mois. Certains font le choix de rester dans la "jungle" jusqu'au dernier moment, d'autres décident de partir vers de nouveaux campements.

2 000 irréductibles

À une demi-heure de Calais, une vingtaine de migrants vivent désormais au milieu des champs à Tatinghem (Pas-de-Calais). Ils sont des centaines à avoir fui la "jungle" ces dernières semaines. Un phénomène qui s'amplifie et que redoutent les associations, comme Médecins du Monde. D'après les autorités, ils sont près de 2 000 migrants à vouloir rester à Calais pour tenter encore et encore de traverser la Manche.

Le JT
Les autres sujets du JT