Calais : au cœur du mécontentement

L'opération coup de poing à Calais (Pas-de-Calais) pour demander le démantèlement de la jungle a duré toute la journée ce 5 septembre.

FRANCE 2

L'autoroute A16 à Calais (Pas-de-Calais) est paralysée. Camions, tracteurs et même piétons, ils sont des centaines de personnes aujourd'hui, ce 5 septembre, à manifester dans la ville qui abrite le plus grand camp de migrants de France. Et selon eux, c'est aussi l'image de leur ville qui est dégradée. Cette route, c'est celle que les routiers empruntent chaque jour pour aller outre-Manche. C'est aussi ici que les migrants dressent des barrages pour monter dans ces camions.

Climat tendu

Les Calaisiens, les agriculteurs ont aussi bloqué l'accès à une route départementale. Et parfois, le climat est un peu tendu comme avec cette bénévole d'une association qui souhaite accéder à la jungle. Elle n'accédera pas au camp de migrants aujourd'hui. Les riverains poursuivent ce soir leur mobilisation bien décidés faire entendre leurs revendications.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marche des Calaisiens (Pas-de-Calais) sur l\'autoroute A16, lundi 5 septembre 2016.
Marche des Calaisiens (Pas-de-Calais) sur l'autoroute A16, lundi 5 septembre 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)