Cet article date de plus de sept ans.

La consommation d'antibiotiques en France augmente de façon "préoccupante"

L'agence de sécurité du médicament tire la sonnette d'alarme, alors que les Français se montrent très friands de ces traitements. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La consommation d'antibiotiques par les Français devient "préoccupante", s'alarme l'Agence nationale de sécurité du médicament, le 6 novembre 2014. (UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL / GETTY IMAGES)

Les antibiotiques, "c'est pas automatique", et pourtant... L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) s'inquiète d'une hausse "préoccupante" de la consommation d'antibiotiques en France depuis 2010, jeudi 6 novembre. Elle avait baissé auparavant de manière "significative".

Le nouveau rapport de l'ANSM fait état d'une baisse globale de 10,7% de la consommation des antibiotiques de 2000 à 2013, mais relève "une augmentation de 5,9% depuis 2010""C'est un problème préoccupant car la hausse de la consommation se traduit par une résistance accrue aux antibiotiques et on observe un développement des situations d'impasse thérapeutique", analyse un responsable de l'ANSM, Philippe Cavalié.

L'objectif de baisse de la consommation "mal engagé"

C'est surtout la consommation "de ville" (90% du total), par opposition à celle des hôpitaux (10%), qui préoccupe les experts, la seconde s'étant stabilisée. La France, qui se distingue sur le plan mondial par sa forte consommation globale de médicaments, est l'un des plus gros utilisateurs d'antibiotiques en Europe. "La consommation française est de 30% supérieure à la moyenne européenne", déplore Philippe Cavalié. Les habitants de l'Hexagone avalent même plus d'antibiotiques que les Américains.

L'étude s'inscrit dans le cadre d'un plan national de réduction de 25% de la consommation d'ici 2016. Un objectif "mal engagé" selon le responsable du rapport, s'il n'y a pas de "renversement de tendance" dès 2015. Une prise de conscience du problème est pourtant urgente puisque, selon l'OMS, 25 000 personnes meurent chaque année dans l'Union européenne en raison de la résistance développée par les bactéries.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.