Cet article date de plus de dix ans.

Guéant annonce une réforme du droit d'asile

Selon le ministre de l'Intérieur, ce système est utilisé à mauvais escient pour "se maintenir dans notre pays".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, à Paris, le 22 novembre 2011. (ZAER BELKALAI / CITIZENSIDE / AFP)

Le droit d'asile va être réformé, a annoncé vendredi 25 novembre le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. "Notre système d'asile est en danger parce que le dispositif est utilisé pour pénétrer et se maintenir dans notre pays", a-t-il déploré. 

Après les Etats-Unis, la France est la deuxième destination des demandeurs d'asile dans le monde. C'est la première en Europe, devant l'Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni.

• Une hausse qui serait due à "des demandes infondées"

Le ministre a indiqué qu'en 2011, les demandes d'asiles allaient atteindre les 60 000 dossiers, contre 52 762 en 2010 et 47 686 en 2009. Selon lui, cette hausse "repose sur des demandes infondées de plus en plus nombreuses". 

Conséquences de cette hausse : l'allongement des délais de traitement des demandes (19 mois et 12 jours en 2010 contre 16 mois et 15 jours en 2008) et une saturation du dispositif d'hébergement conduisant à une occupation des structures dédiées aux sans-abri pendant l'hiver et une augmentation du budget.

• Le budget va être réduit

Claude Guéant veut réduire le budget, qui sert à financer 21 500 places en centres d'accueil des demandeurs d'asile, 20 000 places d'hébergement d'urgence et une allocation temporaire d'attente pour 37 000 demandeurs.

"Les efforts budgétaires s'imposent à tous et la modération des dépenses publiques s'impose aussi à notre politique d'asile", a souligné le ministre, sans préciser le montant des coupes prévues.

• 90 jours pour déposer sa demande

Autre chantier, l'instauration d'un "délai raisonnable" entre l'entrée sur le territoire français et le dépôt de la demande d'asile. Au Royaume-Uni, il est de trois jours. Claude Guéant propose un délai de 90 jours.

Enfin, le ministre souhaite étendre la liste des pays d'origine classés sûrs à l'Arménie, la Moldavie, le Monténégro et le Bangladesh, "première nationalité de demande d'asile alors que la situation du pays a évolué et ne le justifie pas".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.