VTC : les chauffeurs font part de leur malaise

Plusieurs actions ont été menées ce samedi 17 février par des chauffeurs VTC afin de faire pression sur les pouvoirs publics et d'obtenir un salaire minimum. Le métier est devenu particulièrement difficile, à tel point que certains renoncent.

FRANCE 3

Cette voiture était jusqu'à hier l'outil de travail de Michaël Gaudrier. Chauffeur VTC depuis plus de deux ans, il a parcouru à son volant 140 000 kilomètres. Aujourd'hui, il renonce, car selon lui, les prix sont de plus en plus tirés vers le bas, ce qui ne lui permet plus de vivre décemment de son métier. Dépité, il abandonne ce métier. Il recherche maintenant un emploi dans l'informatique.

Remise en question des taxis

L'arrivée des VTC il y a cinq ans a bousculé les chauffeurs de taxi. Ils ont dû changer leurs méthodes de travail et même certains tarifs. Les clients, eux, restent partagés. Pour ce chauffeur de taxi, pas de doute : les clients reviennent parce que le service s'est mis à la hauteur. À tel point qu'aujourd'hui, même d'anciens chauffeurs VTC se convertissent au taxi traditionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
La raréfaction des chauffeurs exerçant sur les plateformes de VTC pourrait engendrer des hausses de tarifs pour les clients.
La raréfaction des chauffeurs exerçant sur les plateformes de VTC pourrait engendrer des hausses de tarifs pour les clients. (MAXPPP)