Transports : deuxième jour de mobilisation des chauffeurs VTC

Les chauffeurs VTC ont décidé de poursuivre leur action vendredi 11 janvier. Ils organisent des opérations escargot à Paris et visent notamment l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) en ce jour de départ en week-end. Ils réclament l'instauration d'un tarif minimum.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Vendredi 11 janvier au matin, opération escargot et quelques altercations entre les VTC qui souhaitent travailler et ceux en grève. Une centaine de chauffeurs étaient à l'arrêt pour réclamer un tarif minimum, les mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants et une limitation du nombre de cartes professionnelles. Laurent Massot est chauffeur à son compte depuis un an et gagne 2 000 euros par mois.  

Ils réclament un meilleur encadrement des pratiques

L'augmentation du prix du carburant est une difficulté supplémentaire. S'il arrivait à obtenir la baisse des taxes sur le gazoil comme les taxis, il économiserait près de 200 euros par mois. Autre revendication : le nombre de chauffeurs VTC. Selon Mickaël Cussy, représentant FO Capa-VTC, "en 2019, 6 000 nouveaux VTC pourraient arriver sur le marché sur 36 000 déjà à enregistrer". Il réclame un meilleur encadrement des pratiques comme Chauffeur Privé, LeCab ou Uber. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de VTC Porte Maillot à Paris, le 15 décembre 2016.
Une manifestation de VTC Porte Maillot à Paris, le 15 décembre 2016. (ALAIN JOCARD / AFP)