Taxis : pour Thomas Thévenoud, "Il faut cesser les blocages"

Les chauffeurs de taxi sont en colère. Partout en France, ils ont manifesté leur mécontentement par des actions, parfois violentes. Le directeur général des Taxis Bleus est sur le plateau du Soir 3.

FRANCE 3
La mobilisation des chauffeurs de taxis a été générale ce 25 juin. Ce jeudi, ils ont manifesté leur mécontentement. Yann Ricordel, directeur général des Taxis Bleus, est sur le plateau du Soir 3. Il revient sur la mise en oeuvre de la loi Thévenoud qui interdit la circulation d'UberPop. "Le ministre de l'Intérieur a donné des gages d'accélération de la loi Thévenoud, notamment en sanctionnant les véhicules, ce qui devrait calmer la situation. Nous voulons le retour au calme et le respect des droits. La prolongation du mouvement se fera sans doute de manière plus calme (...) jusqu'à ce que les premières saisies soient réellement effectives et qu'on puisse voir que l'application ne fonctionne plus", avance-t-il. 

Moderniser les taxis 

Le député de Saône-et-Loire, Thomas Thévenoud, est l'auteur de la loi qui doit réguler l'activité des taxis et des VTC. Il a aussi réagi sur la non-application de sa loi. "Je veux dire aux chauffeurs de taxi qui m'écoutent qu'il faut reprendre le dialogue, cesser les blocages (...)", explique le député qui estime que sa loi "fonctionne très bien juridiquement".
 
"Il y a 80 boers (police des taxis, ndlr) à Paris, il y a 20 000 taxis, 7 000 VTC et de nombreux chauffeurs UberPop, ce n'est pas suffisant", poursuit Thomas Thévenoud, avant d'ajouter que "les taxis ont besoin de se moderniser, ils ont besoin de comprendre que l'on vit dans un autre monde. Il y a d'autres points de la loi Thevenoud qui doivent être mis en application comme le paiement en carte bleue", conclut le député. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Un graffiti \"A mort Uber\" s\'affiche derrière les conducteurs de taxi porte Maillot à Paris, le 25 juin 2015.
Un graffiti "A mort Uber" s'affiche derrière les conducteurs de taxi porte Maillot à Paris, le 25 juin 2015. (CITIZENSIDE / ANTHONY DEPERRAZ / CITIZENSIDE.COM)