Taxi/VTC : 30 idées pour apaiser le conflit

Alors que le conflit qui oppose taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) fait rage depuis plusieurs mois, le député socialisteThomas Thévenoud remet jeudi à Manuel Valls, le Premier ministre, un rapport qui propose trente idées pour réconcilier les deux camps. 

(Maxppp)

Avec son rapport, Thomas Thévenoud s'attaque à un problème épineux : le conflit qui oppose depuis maintenant cinq ans taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), les premiers considérant l'activité des seconds comme de la concurrence déloyale.

Jeudi, le député PS de Saône-et-Loire va remettre à Manuel Valls trente suggestions qui devraient changer de nombreux aspects du métier de chauffeur de taxis. 

Trouver un taxi grâce à son smartphone

Première idée : développer "la maraude électronique " pour les
taxis, c'est-à-dire la prise en charge de clients dans la rue sans réservation. Les clients auraient la possibilité de
géolocaliser en temps réel les taxis disponibles à proximité, via des
applications sur leurs téléphones portables, a expliqué Thomas Thévenoud qui prône dans le même temps l'interdiction de cette maraude électronique
pour les VTC.

"Ce que je souhaite interdire, ce sont les applications qui
permettent de voir les VTC qui se trouvent à proximité
", comme celle proposée
par la société américaine Uber, a-t-il précisé.

Fixer le prix de la course d'approche

Autre idée : revoir le prix de la course d'approche. Lorsqu'un taxi est commandé, le compteur se met automatiquement en route, et le client paye le trajet effectué pour venir le chercher. Pour éviter les mauvaises surprises, le tarif de la "course d'approche " serait fixé au prix de la course minimale, soit 6,86 euros.

Exit en revanche l'idée d'un délai ou d'une course minimum pour les VTC,
ardemment réclamée par les taxis. Selon Thomas Thévenoud, une
telle mesure entraînerait une "rupture d'égalité " et irait à l'encontre du
principe de la "liberté des prix ".

La difficile question des aéroports

Autres changements préconisés: la
création d'un forfait aéroports et  de deux
forfaits aéroports en région parisienne, un pour se rendre à Roissy-Charles de
Gaulle et l'autre à Orly.

Toujours sur la question des aéroports, le député de Saône-et-Loire envisagerait selon RTL de réclamer l'ouverture d'un couloir de taxis entre Roissy et Paris.

Enfin, Thomas Thévenoud propose de généraliser le paiement par carte bleue, et d'imposer une couleur unique pour les taxis - a priori le noir - comme c'est le cas "dans tous les pays du monde ". Autant d'idées pour "réconcilier le client avec le taxi ".

Bientôt une proposition de loi

Les propositions contenues dans son rapport "peuvent passer la rampe du
Conseil constitutionnel et aussi au niveau européen
", insiste-t-il. Une
proposition de loi sera d'ailleurs prochainement déposée à l'Assemblée
nationale.

D'ici là, Thomas Thévenoud se déclare favorable au maintien du moratoire
décidé récemment sur l'immatriculation de nouveaux VTC, mesure prise par le gouvernement Ayrault pour apaiser les tensions.