Nantes : opération escargot des chauffeurs VTC sur le périphérique lundi matin

Une cinquantaine de chauffeurs VTC nantais demande à rencontrer la préfète de Loire-Atlantique. Ils revendiquent un tarif minimum pour leurs courses, et une meilleure représentation. Ils mèneront une opération escargot lundi matin. 

Des embouteillages sur le périphérique de Nantes (Loire-Atlantique), le 30 juillet 2016.
Des embouteillages sur le périphérique de Nantes (Loire-Atlantique), le 30 juillet 2016. (MAXPPP)

Les VTC vont mener lundi 4 décembre, dès 8 heures du matin, une opération escargot de Saint-Herblain (Loire-Atlantique) à la préfecture de Nantes, selon France Bleu Loire Océan.

Une cinquantaine de chauffeurs VTC espèrent être reçus par la préfète de Loire-Atlantique. "Nous sommes à votre disposition entre 11 heures et 16 heures [...] devant la préfecture", a lancé Angélique Louis, la déléguée du syndicat des conducteurs de véhicules de tourisme avec chauffeur pour Nantes. Si la préfète Nicole Klein ne les reçoit pas, "nous prendrons la direction de l'aéroport" menace la syndicaliste. Les chauffeurs VTC n'excluent pas de reconduire l'opération escargot, mardi 5 et mercredi 6 décembre.

Tarif minimum pour les VTC

Les voitures se rassembleront au centre commercial Atlantis, vers 7 heures du matin, avant de rejoindre, une dizaine de kilomètres plus loin, la préfecture, en roulant au pas sur le périphérique, le pont de Cheviré, Pirmil, la gare et la préfecture.

Les chauffeurs demandent l’application d’un tarif minimum pour les VTC. Ils demandent également à la préfecture de Loire-Atlantique une meilleure représentation au sein des commissions pour évoquer l'application de la loi Grandguillaume, qui prévoit une meilleure régulation du secteur. "Actuellement, nous n'avons qu'un seul siège en commission, contre six pour les taxis" selon la déléguée du syndicat des conducteurs de véhicules de tourisme avec chauffeur pour Nantes et "nous ne connaissons même pas la personne qui nous représente".