DIRECT. Grève des taxis : fin du mouvement à Marseille, dernière ville où les chauffeurs étaient mobilisés

Plusieurs syndicats avaient appelé à la fin de la mobilisation, jeudi soir, après une rencontre avec Manuel Valls.

Des chauffeurs en grève s\'apprêtent à passer la nuit dans leur taxi, porte Maillot, à Paris, le 28 janvier 2016.
Des chauffeurs en grève s'apprêtent à passer la nuit dans leur taxi, porte Maillot, à Paris, le 28 janvier 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
Yann ThompsonChristophe RauzyKocila MakdecheFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les taxis ont mis fin à leur grève et progressivement levé leurs barrages, vendredi 29 janvier. Derniers taxis mobilisés, les chauffeurs marseillais ont quitté la place Castellane à 15h30, a indiqué un syndicat. Plusieurs organisations professionnelles avaient appelé à mettre un terme à la mobilisation. Francetv info suit l'évolution de la situation en direct. 

 Manuel Valls a promis de renforcer les contrôles des VTC, pour constater d'éventuelles violations de la loi. La mesure, annoncée à l'issue d'une réunion de trois heures jeudi soir, concerne douze départements.

Les syndicats sont mitigés. Les annonces de Manuel Valls "correspondent aux revendications de la profession", a réagi FO-Taxis après la rencontre. Plusieurs organisations professionnelles ont appelé à lever les barrages vendredi matin. "On va voir ce que ça va donner, sinon on remettra ça en montrant les dents", a nuancé le secrétaire général du syndicat des taxis marseillais.

A Paris, la circulation est progressivement rétablie. Les barrages ont été levés porte Maillot, où la situation revient peu à peu à la normale, selon la préfecture, citée par France Info. Il n'y a plus de perturbations à Bercy, ni aux aéroports de Roissy et d'Orly.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TAXIS

17h55 : "Le Premier ministre nous a donné une garantie, une parole, on va voir ce que ça va donner sinon on remettra ça en montrant les dents, c'est-à-dire en bloquant la ville."

Les taxis marseillais, qui occupaient la place Castellane au centre de la cité phocéenne, ont mis fin à leur mouvement cet après-midi, tout en annonçant de prochaines mobilisations si le gouvernement ne va pas dans leur sens.

11h38 : A Marseille, à l'issue d'une intersyndicale, le mouvement touche à sa fin, selon un journaliste local.

11h37 : "Je vous demande à tous, chers collègues, de quitter tout mouvement désormais illégal." Un délégué syndical vient d'envoyer cette requête à ses confrères taxis parisiens, dans un message consulté par francetv info. "Sur votre responsabilité personnelle pénalement vous êtes responsables", ajoute le syndicaliste, en rappelant que la France est en état d'urgence.

10h57 : @André : Aucune perturbation n'a été signalée, ce matin, au niveau des aéroports parisiens. Les taxis grévistes ont mis fin à leur mouvement de grève et reprennent, lentement, leur activité.

10h57 : Est-ce que l'accès de CDG est redevenu praticable ?Merci à vous...

10h01 : Pour libérer la porte Maillot de ses derniers occupants, la police a dû employer les grands moyens.

(D. MOREL / FRANCE 3 PARIS IDF)

09h38 : A leur tour, les taxis grévistes de Toulouse mettent fin à leur mouvement, tout en appelant à une nouvelle mobilisation dans quinze jours.

09h15 : @anonyme : Pas encore. Selon La Provence, une réunion va avoir lieu dans une heure pour décider de la suite du mouvement. Cela pourrait passer par des blocages d'autoroutes, "comme les agriculteurs en Bretagne". En attendant, la place Castellane reste occupée.

09h15 : et à Marseille la grève des taxis est-elle levée ?

08h41 : Les blocages des taxis ont été levés à Paris, aussi bien à la porte Maillot qu'à Bercy. La circulation revient à la normale.

08h31 : "Il y aura des lettres de mise en demeure qui vont être envoyées à une vingtaine de plateformes."

Sur RTL, le médiateur du conflit taxis-VTC promet des "sanctions" contre les plateformes de VTC si elles ne mettent pas fin à certains "abus", notamment en matière d'optimisation fiscale.

07h55 : Sur le plateau de "Télématin", sur France 2, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, dit "comprendre" la grève des taxis. "On plonge ces professions dans une situation sans perspective", estime-t-il. Il déplore l'opposition entre taxis et VTC, qui "habitent dans les mêmes banlieues" et se retrouvent dans une "guerre de tous contre tous".

07h29 : Parfum de démobilisation, ce matin, en région parisienne, où le mouvement de grève semble s'essoufler. Idem à Toulouse.

07h25 : Après l'annonce de Manuel Valls d'un renforcement des contrôles des VTC pour constater d'éventuelles violations de la loi, plusieurs syndicats appellent à lever le blocage. Mais certains manifestants de la porte Maillot ne sont toujours pas satisfaits et veulent poursuivre la grève, me rapporte un délégué syndical CGT. "C'est une tromperie, une magouille", estiment ces taxis.

06h05 : En attendant une éventuelle levée des blocages, la préfecture de police de Paris invite les automobilistes à éviter le secteur de la porte Maillot et de Bercy. Des perturbations restent aussi possibles devant les aéroports d'Orly et de Roissy.

00h05 : Selon France info, certaines organisations, comme l'Union nationale des taxis, se sont dites "satisfaites" des annonces de Manuel Valls et ont demandé la levée des blocages. D'autres syndicats, comme la CFDT, sont plus réservés. Sur la radio, leurs représentants annoncent qu'ils se rendent Porte Maillot pour consulter "la base". Comprendre : les centaines de chauffeurs qui bloquent toujours cette entrée de la capitale.