Des chauffeurs Uber lancent leur propre application

Estimant trop élevées les commissions de l'entreprise californienne, un collectif de chauffeurs de VTC va lancer une application concurrente.

Un chauffeur Uber lors d\'une manifestation devant le siège parisien de la société californienne, le 13 octobre 2015.
Un chauffeur Uber lors d'une manifestation devant le siège parisien de la société californienne, le 13 octobre 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)

Séduits dans un premier temps, ils en sont aujourd'hui dégoûtés, et décident de contre-attaquer. Des chauffeurs de la plate-forme Uber se retournent contre le géant américain en créant leur propre application de réservation de VTC, rapporte France Info lundi 19 octobre.

Le principe de cette application baptisée VTC CAB : s'inspirer de ce que fait la plate-forme de réservation américaine, mais en gardant le contrôle sur leur rémunération. Pour rappel, le 13 octobre dernier, une centaine de chauffeurs Uber avaient manifesté devant le siège du groupe à Paris pour dénoncer la baisse de 20% des tarifs des courses qui leur était imposée.

Implantation dans les petites villes françaises

Cela fait près de neuf mois que ces chauffeurs frondeurs travaillent sur le développement de cette application. Elle n'est pas encore disponible, mais elle été testée ces dernières semaines en région parisienne. VTC CAB aurait coûté près de 130 000 euros, financés par une trentaine de chauffeurs réunis dans un collectif qui est également à l'origine de la création du premier syndicat de la profession. "L'objectif, c'est de garder le contrôle sur notre avenir, c'est de garder le contrôle sur notre travail", justifie sur France Info Mohammed Radi, l'un des fondateurs.

Dans le détail, l'application devrait ressembler à celle d'Uber, mais devrait permettre de commander un chauffeur non seulement à Paris mais aussi dans les petites villes de France. La véritable différence se verra sur la note, puisque, selon ces chauffeurs, le service ne ponctionnera que 7% sur le prix d'une course contre 20% pour Uber. Autre différence : la course démarre à 8 euros afin que les trajets courts soient rentables, contre un minimum de 5 euros pour Uber.