Cet article date de plus d'un an.

Vosges : enquête ouverte après le suicide de Lucas, 13 ans, harcelé et victime d'homophobie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Vosges : enquête ouverte après le suicide de Lucas, 13 ans, harcelé et victime d'homophobie
Article rédigé par France 3 - T. Cuny, S. Valsecchi, B. Kratschmar, D. Cerna
France Télévisions
France 3
L'émotion est vive à Golbey, dans les Vosges, après le suicide de Lucas, 13 ans. Selon sa famille, l'adolescent, élève en classe de 4ème dans un collège pourtant très sensibilisé sur la question du harcèlement scolaire, était victime d'homophobie.

Lucas, 13 ans, était en classe de 4ème. Il était scolarisé depuis à peine un an dans un collège de Golbey (Vosges). Dans la matinée du vendredi 13 janvier, personne ne souhaite s'exprimer après son suicide. L'Education nationale a confirmé que l'adolescent et sa mère avaient, au mois de septembre, signalé au professeur principal des faits de harcèlement homophobe  

Ouverture d'une enquête préliminaire 

 

"Les quatre élèves qui avaient été cités par Lucas et sa maman avaient été reçus par la CPE, pour un rappel à l'ordre très ferme", rapporte Valérie Daustreme, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale dans les Vosges. Aucune plainte n'a été déposée à ce jour, mais le parquet d'Epinal (Vosges) a ouvert une enquête préliminaire pour "harcèlement commis sur mineur de moins de 15 ans". Une cellule psychologique a été mise en place au collège. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.