Cet article date de plus d'un an.

Infirmière tuée à Reims : les soignants unis face au deuil

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Infirmière tuée à Reims : les soignants unis face au deuil
Article rédigé par France 3 - D. Schiengler, A. Lay, D. Fossard, V. Gustin-Laville, France 3 Régions, @RevelateursFTV
France Télévisions
France 3
Le ministre de la Santé va réunir le 25 mai tous les syndicats afin d'aborder la question de la sécurité dans le secteur hospitalier. Le drame a provoqué une profonde émotion chez les soignants.

Au moment de se rassembler dans la cour du CHU de Reims (Marne), personne ne parle. Sur tous les visages des collègues de Carène Mezino se lisent la même gravité et une immense tristesse. À l'intérieur comme à l'extérieur de l'hôpital, le silence est présent en guise de recueillement. Carène, infirmière et mère de famille, a été assassinée dans l'hôpital de Reims alors qu'elle était là pour soigner. La minute de silence a eu lieu dans tous les hôpitaux de France, de Rennes à Marseille. 

Le gouvernement répète sa volonté de mettre fin aux violences

Tous veulent dire non à ces violences qui sont devenues leur quotidien. "Il y a des violences verbales, c'est devenu des attaques physiques, quasi-journalières", rapporte un soignant. Des patients se sont aussi joints à la tristesse des soignants. Élisabeth Borne et le ministre de la Santé François Braun se sont aussi joint à la minute de silence et ont répété la volonté du gouvernement de mettre fin à ces violences.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.