Bas-Rhin : les secours lancent un appel

Les services de secours du Bas-Rhin lancent un cri d'alarme : leur population est en danger, ont-ils écrit au Premier ministre.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Pompiers, Samu : Ils sont au bout du fil pour répondre aux urgences, mais leurs lignes sont de plus en plus saturées. Dans le Bas-Rhin, c'est entre 10% et 20% d'appels supplémentaires chaque année. Dans une lettre adressée au Premier ministre, deux syndicats des services de secours alertent sur la situation. "La population bas-rhinoise est en danger", écrivent-ils. Dans le centre d'appels du 15 de Strasbourg, la situation ne ferait qu'empirer. "Par rapport aux appels qui augmentent régulièrement, les effectifs n'ont pas évolué. Donc on prend cette surcharge avec les mêmes effectifs et on se retourne vers les pompiers pour pallier ce manque", alerte Laurent, représentant de la CGT Santé des hôpitaux universitaires de Strasbourg.

Désir d'une plate-forme d'appels commune

Mais chez les pompiers aussi, les effectifs diminuent. Un manque de personnel qui impacte la réactivité. En décembre dernier, Naomi Musenga avait attendu plus de 2h30 avant d'être prise en charge par les urgences. Un drame, "peut-être pas le dernier", écrivent les syndicats. Ils souhaiteraient une plateforme d'appels commune pour faciliter l'échange de feuilles de soins. En 2016, en France, 15% des appels lancés au Samu seraient restés sans réponse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un brancardier à l\'arrière de son camion du Samu. 
Photo d'illustration d'un brancardier à l'arrière de son camion du Samu.  (GILLES HALAIS / FRANCE-INFO)