Cet article date de plus de dix ans.

François Hollande "enfariné" par une femme

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle a été assailli par une spectatrice mercredi alors qu'il signait la charte de la Fondation Abbé Pierre. Elle lui a jeté de la farine au visage. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
François Hollande reçoit de la farine alors qu'il signait la charte Abbé Pierre sur le logement, le 1er février 2012. (FRED DUFOUR / AFP PHOTO)

Il était en train de signer la charte de la Fondation Abbé Pierre, quand soudain... Une femme a jeté au visage de François Hollande un sac de farine, mercredi 1er février, porte de Versailles à Paris. L'auteure de l'"attaque" a été emmenée dans les coulisses par le service de sécurité.

FTVi

Selon BFMTV, la femme à l'origine de cet "enfarinage" a crié au déni de justice après son geste. Elle se nomme Claire Seguin, vient de Lille, et a invité les personnes présentes à se rendre sur son blog, où elle dénonce des atteintes aux libertés envers sa personne. Elle explique par ailleurs sa situation dans une vidéo publiée sur YouTube"Victime de très graves atteintes aux libertés et à la vie privée, j’ai monté ce blog pour essayer de me défendre", explique-t-elle dans un billet publié le 18 novembre 2010. 

Le candidat socialiste minimise l'incident

François Hollande a immédiatement réagi sur son compte Twitter, en minimisant l'incident. Toutefois, le candidat socialiste a décidé d'augmenter à 14 le nombre d'agents de sécurité qui l'accompagnent dans ces déplacements, selon France 3.

Ce n'est pas la première fois que Claire Seguin interpelle un politique. Le 15 décembre 2011, elle avait pris la parole dans l'émission "Le 7/9" sur France Inter. Le journaliste Patrick Cohen y recevait la secrétaire nationale du Parti socialiste et maire de Lille, Martine Aubry.

Avant "l'enfarinage", "l'entartage"...

Ce n'est pas la première fois non plus qu'un homme politique se fait "attaquer" de la sorte en public...

En juillet 2011, Nicolas Hulot avait reçu un seau d'épluchures sur la tête par un militant écologiste qui lui reprochait sa carrière au sein de la chaîne TF1 (voir la vidéo).

En juin 2006, Ségolène Royal, alors en campagne pour l'investiture socialiste à la présidentielle, avait été victime d'un "entartage" sur le parvis de la gare de La Rochelle.

Un sort qu'ont également subi l'écologiste José Bové en avril 2007 (voir la vidéo), le centriste François Bayrou en avril 2002 (voir la vidéo) ou l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement en mars de la même année (voir la vidéo).

Plus tôt encore, en février 1997, c'est Nicolas Sarkozy qui avait été victime du célèbre "entarteur" Noël Godin, en marge d'un déplacement à Bruxelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.