François Hollande débloque des moyens supplémentaires aux armées

Le chef de l'État a décidé d'augmenter le budget de la Défense de 3,8 milliards d'euros sur les quatre années à venir.  

France 2

7 000 militaires seront affectés en permanence à la sécurité nationale. François Hollande, chef des armées, n'a pas hésité. Parce que la menace terroriste est toujours importante, il a décidé de donner plus de moyens à l'armée malgré les économies réclamées par Bercy.

"J'ai fait ce choix parce que c'est celui de la France, celui de sa protection et de sa sécurité. Je sais que les Français , s'ils veulent avoir confiance en l'avenir, doivent se sentir partout , en sécurité et protégés", a déclaré le chef de l'État lors d'une conférence de presse, à l'issue d'un Conseil de Défense à l'Élysée, mercredi 29 avril.

Aucune échéance fixée

Concernant la sécurité intérieure, l'opération Sentinelle, mise en place après les attentats de janvier, est pérennisée. Ils étaient 10 000, ils seront dorénavant 7 500 militaires à patrouiller dans les aéroports, les gares et lieux de culte. Aucune échéance n'a été fixée.

La France doit aussi poursuivre ses opérations extérieures. 7 225 hommes sont déployés sur plusieurs théâtres, principalement au Proche et Moyen-Orient, en République centrafricaine et au Sahel. Il n'est donc pas question de revoir à la baisse le budget qui est sanctuarisé cette année à 31,4 milliards d'euros. Il va aussi bénéficier de près de 4 milliards supplémentaires d'ici 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires du plan Vigipirate patrouillent devant la pyramide du Louvre, le 24 mars 2015.
Des militaires du plan Vigipirate patrouillent devant la pyramide du Louvre, le 24 mars 2015. (JOEL SAGET / AFP)