Cet article date de plus d'onze ans.

François Fillon a souhaité vendredi que la lutte contre l'exclusion des handicapés soit relancée

"2010 sera (...) l'année d'un nouveau souffle dans l'accomplissement des objectifs qui sont les nôtres", a déclaré le Premier ministre lors d'un déplacement dans son fief électoral de Sablé-sur-Sarthe.Il en a profité pour annoncer la création d'un comité interministériel du handicap avec comme priorité l'emploi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon veut que 2010 soit celle "d'un nouveau souffle" dans la lutter contre l'exclusion des handicapés. (France 2)

"2010 sera (...) l'année d'un nouveau souffle dans l'accomplissement des objectifs qui sont les nôtres", a déclaré le Premier ministre lors d'un déplacement dans son fief électoral de Sablé-sur-Sarthe.

Il en a profité pour annoncer la création d'un comité interministériel du handicap avec comme priorité l'emploi.

Répondant aux critiques sur les ratés de la loi de 2005 et notamment dans l'intégration professionnelle des handicapés, M. Fillon s'est défendu. Après avoir souligné "l'importance" du texte voté il y a cinq ans pour "l'égalité des droits et des chances", il a assuré qu'aucun de ses "principes fondateurs ne sera remis en cause".

Se félicitant que 715.000 handicapés aient aujourd'hui un emploi - +30% selon lui depuis 2005 -, il a réaffirmé que l'allocation adulte handicapé serait réformée pour "être associée à l'exercice d'un travail". Il s'est à nouveau engagé sur une augmentation de 25% de son montant d'ici 2012.

Le chef du gouvernement a également annoncé l'installation la semaine prochaine par la secrétaire d'Etat Nadine Morano, qui l'accompagnait, d'un observatoire de l'accessibilité afin de vérifier que les transports et les établissements publics en bénéficient tous d'ici 2015.

Autre annonce: un plan d'action pour les traumatisés crâniens pour juin. Chaque année, a rappelé M. Fillon, 155.000 personnes en sont victimes, dont 8.500 qui en gardent des séquelles invalidantes.

Enfin, le Premier ministre a souhaité que pour aider les personnes à mobilité réduite, la France reprenne un système développé en Angleterre où plus de 500.000 voitures adaptées et fauteuils électriques sont proposés pour des locations de longue durée à coût réduit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.