Filière jihadiste vers le Mali : quatre hommes mis en examen, deux d'entre eux ont été écroués

Ils avaient été présentés dans la matinée au juge Marc Trévidic. 

Marc Trévidic, juge d\'instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris, le 10 janvier 2013.
Marc Trévidic, juge d'instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris, le 10 janvier 2013. ( MAXPPP)

Quatre hommes ont été mis en examen dont deux écroués, soupçonnés d'appartenir à une filière jihadiste vers le Sahel. Plus tôt samedi 9 février, ils avaient été présentées au juge antiterroriste Marc Trévidic. Tous les quatre ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

Il s'agit de deux Français de 27 et 37 ans, d' un Franco-Algérien de 27 ans et d'un Malien de 23 ans. Les deux Français ont été placés sous contrôle judiciaires, tandis que les deux autres ont été placés en détention provisoire. 

Soupçonnés d'avoir eu le projet de se rendre dans le nord du Mali

Interpellées mardi, ils sont soupçonnés d'être proches de Cédric Lobo, ce Français arrêté à Niamey (Niger) en août, alors qu'il espérait rejoindre Tombouctou, au Mali. 

 

C'est dans le cadre d'une enquête sur une filière de jihadistes vers le Mali à laquelle appartiendrait Cédric Lobo, qu'ils avaient été interpellés. Ils sont notamment soupçonnées d'avoir eu le projet de rejoindre des groupes jihadistes dans le nord du Mali, où la France est actuellement engagée dans une opération militaire pour chasser ces groupes.

Mi-janvier, le juge Trévidic avait dit à l'AFP qu'il y avait "10 à 15 Français ou résidents français" qui étaient partis dans le nord du Mali, mais que leur décompte était difficile.