Evacuation d'un campement illégal de 130 personnes à Paris

Ces individus originaires des pays de l'Est de l'Europe, dont des Roms, étaient rassemblés près de la Porte d'Aubervilliers (nord de la capitale).

Capture d\'écran Google Maps de la porte d\'Aubervilliers, à Paris.
Capture d'écran Google Maps de la porte d'Aubervilliers, à Paris. (FTVI / GOOGLE MAPS)

Près de 130 personnes originaires des pays de l'Est de l'Europe, dont des Roms, ont été évacuées d'un camp illégal situé porte d'Aubervilliers, dans le nord de Paris, jeudi 22 mars. Il comptait plus de la moitié d'enfants mineurs. Selon la préfecture de police, l'opération a débuté tôt et s'est déroulée "sans incident".

Un juge du tribunal d'instance de Paris a ordonné, en décembre 2011, l'expulsion des occupants du lieu, un terrain privé dans le 18e arrondissement, évoquant des défaillances "en matière d'hygiène et de sécurité".

Ce campement, monté en octobre 2011, était constitué, selon la préfecture, d'une cinquantaine de "cabanons de fortune". Il ne disposait d'aucun sanitaire et les conditions d'hygiène y étaient "déplorables". La préfecture évoque également des branchements "électriques sauvages", un mode de chauffage présentant des "risques importants d'incendie".