Cet article date de plus d'onze ans.

Emploi des séniors: réunion de mobilisation

Une "réunion de mobilisation" pour l'emploi des seniors s'est tenue mardi à Paris
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une opération de recrutement de séniors. (© France 3)
Une "réunion de mobilisation" pour l'emploi des seniors s'est tenue mardi à ParisUne "réunion de mobilisation" pour l'emploi des seniors s'est tenue mardi à Paris

Face au ministre du Travail et au secrétaire d'Etat à l'Emploi, MM.Darcos et Wauquiez, employeurs, DRH, syndicalistes ont évoqué les outils pour accroître le taux d'emploi des seniors.

Les entreprises de moins 50 salariés devront être couvertes par un accord ou un plan d'action de 3 ans en faveur de l'emploi des séniors le 1er janvier 2010.

A défaut, elles seront redevables d'une pénalité égale à 1% de leur masse salariale.

"Environ 1.000 accords ou plans d'action ont été signés dans des entreprises", "sept accords" conclus dans des branches professionnelles et des négociations sont en cours dans "57 branches", ont déclaré le ministre du Travail Xavier Darcos et le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez.

La France compte 160 branches professionnelles de plus de 5.000 salariés et 32.000 entreprises de plus de 50 salariés, a précisé Bercy. Le nombre d'accords est amené "à croître au cours des prochaines semaines", a ajouté M. Darcos, en saluant celui conclu lundi par la Fédération des industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs de viande.

Pour les seniors, "le CV anonyme va aussi servir à faire sauter une barrière d'accès à l'emploi, celle de l'âge", a estimé M. Wauquiez, le jour du lancement d'une expérimentation du CV anonyme.

Les accords doivent comporter des dispositions et objectifs chiffrés dans au moins trois domaines sur six (recrutement, conditions de travail et prévention de la pénibilité, aménagement des fins de carrière, transmission des compétences et tutorat, anticipation des évolutions de carrière, formation).

La CFTC a appelé lundi le gouvernement à ne "pas se contenter d'actions de communication" sur l'emploi des seniors. Le syndicat lui demande d'exiger des entreprises qu'elles atteignent des "résultats", le sommant également de faire aboutir la reconnaissance de la pénibilité du travail.

La CFTC "approuve la campagne de communication lancée mardi par le gouvernement en faveur de l'emploi des séniors", mais cela ne l'empêche de soulever quelques questions : "Ne faudrait-il pas aller au-delà de la seule obligation de négocier un accord pour l'emploi des seniors? Ne faudrait-il pas refuser la politique des entreprises qui font preuve d'une totale schizophrénie lorsqu'elles prônent un allongement de l'âge de départ à la retraite alors que dans le même temps elles ne laissent pas de place à leurs seniors dans leur organisation? Ne faudrait-il pas désavouer les entreprises qui préfèrent se dispenser de négocier et payer les cotisations additionnelles?".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.