Cet article date de plus d'onze ans.

Elections régionales les 14 et 21 mars 2010

Les conseillers régionaux seront élus pour la dernière fois les 14 et 21 mars 2010
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les conseillers régionaux seront élus pour la dernière fois les 14 et 21 mars 2010Les conseillers régionaux seront élus pour la dernière fois les 14 et 21 mars 2010 D'après le projet de réforme territoriale du gouvernement, les conseillers régionaux seront remplacés à partir de 2014 par les conseillers territoriaux siégeant également au département.

Cette élection régionale est donc la dernière de ce type. En raison de la création des conseillers territoriaux, une mesure phare de la réforme territoriale présentée en octobre en Conseil des ministres, les conseillers régionaux élus en mars prochain ne le seront que pour quatre ans, au lieu de six pour les conseillers régionaux actuels, a indiqué le secrétaire d'Etat à l'Intérieur et aux collectivités territoriales Alain Marleix qui a fait cette annonce mercredi.

Le projet de loi ordinaire réduisant la durée du mandat des conseillers régionaux sera débattu au Sénat dès le 14 décembre. Cette loi réduira à trois ans la durée du mandat des conseillers généraux qui seront élus en 2011. Elle devra être votée avant la publication du décret de convocation des électeurs au JO, soit au moins cinq semaines avant le premier tour, c'est-à-dire avant la fin janvier.

Les conseillers régionaux sont élus par un scrutin de liste majoritaire à deux tours depuis 2005, afin de favoriser la mise en place de majorités stables et de renforcer ainsi les exécutifs régionaux. Au premier tour, la liste ayant la majorité absolue des voix obtient le quart des sièges à pourvoir. Les sièges restant sont répartis à la proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5% des voix. Si aucune liste n'obtient la majorité absolue, il y a un second tour. Au second tour, seules les listes ayant eu 10% des voix au premier tour peuvent se présenter. La liste qui obtient le plus de voix dispose du quart des sièges à pourvoir. En cas d'égalité, la liste dont les candidats ont la moyenne d'âge la plus élevée l'emporte. Le reste des sièges est réparti à la proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5% des voix. Les sièges attribués à chaque liste sont répartis entre les sections départementales qui la composent au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Les futurs conseillers territoriaux, communs à la région et au département, seront désignés par un mode de scrutin inédit en France. 80% d'entre eux seront élus dans un canton au scrutin majoritaire uninominal à un tour. Les 20% restants le seront à la proportionnelle. La carte des cantons sera redessinée à cette occasion tandis que la création des conseillers territoriaux réduira de 6.000 à 3.000 le nombre d'élus dans départements et régions.

Les régionales de 2004 avaient été marquées par un raz-de-marée de la gauche. Sur les 22 régions métropolitaines, vingt sont actuellement gérées par la gauche et deux, l'Alsace et la Corse, par la droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.