EDF et Areva devront préciser "d'ici deux semaines" les principes de leur coopération

C'est ce qu'a indiqué Matignon après avoir reçu les dirigeants des deux acteurs français du nucléaire sur les problèmes de traitement-recyclage des déchets nucléaires.M.Fillon voulait leur rappeler "qu'ils doivent agir en partenaires et non pas en concurrents", a précisé son entourage.

L\'usine Areva de La Hague, dans la Manche.
L'usine Areva de La Hague, dans la Manche. (France 3 Normandie)

C'est ce qu'a indiqué Matignon après avoir reçu les dirigeants des deux acteurs français du nucléaire sur les problèmes de traitement-recyclage des déchets nucléaires.

M.Fillon voulait leur rappeler "qu'ils doivent agir en partenaires et non pas en concurrents", a précisé son entourage.

Dans un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion à Matignon des responsables d'EDF et d'Areva, les services du Premier ministre ont annoncé :
- la reprise par Areva des opérations de transport des combustibles usés issus des centrales nucléaires d'EDF vers son site de La Hague (Manche) ;
- qu'Areva et EDF préciseraient d'ici deux semaines les conditions d'application de l'accord-cadre du 19 décembre 2008 sur les opérations de traitement des combustibles ;
- que, concernant l'enrichissement du combustible, les groupes définiraient d'ici deux semaines les conditions dans lesquelles EDF poursuivra son approvisionnement auprès du site du Tricastin.

EDF a récemment accusé le groupe d'Anne Lauvergeon d'avoir interrompu les opérations d'approvisionnement en uranium de ses 58 centrales françaises. Areva a immédiatement démenti les allégations d'EDF, assurant que seuls le transport et le traitement des déchets nucléaires avaient été suspendus du fait de l'expiration du contrat qui liait les deux groupes jusqu'à fin 2009.

Les deux dirigeants n'ont fait aucun commentaire à l'issue de la rencontre, qui a duré une demi-heure et comptait également les ministres Christine Lagarde (Economie) et Jean-Louis Borloo (Ecologie).