Meurtre de Kevin et Sofiane : début du procès éprouvant

C'est un procès attendu par des familles depuis trois ans. Douze accusés comparaissent devant la cour d'assises des mineurs de Grenoble pour la mort de Kevin et Sofiane à Échirolles.

France 3

Le père de Sofiane, l'une des deux victimes, entre dans la cour d'assises très éprouvé. L'autre famille, celle de Kevin, solidaire dans la douleur est aussi présente pour faire face aux douze accusés à l'origine du déchaînement de violence qui, le 28 septembre 2012, s'est soldé par la mort atroce de Kevin et Sofiane.

Les familles de Kevin et Sofiane, amères, ont mal vécu la première journée d'audience lundi 2 novembre. "On peut déplorer une chose : le procureur ne nous a pas laissé la parole", a réagi le père de Sofiane au micro de France 3.

"La loi existe, qu'on l'applique"

De son côté, le frère aîné de Kevin estime qu'il "faut qu'il y ait une sanction à la hauteur du crime. On ne demande pas qu'on nous invente une loi pour nous. La loi existe déjà, qu'on l'applique c'est tout".


L'instruction n'a pas pu définir quelles étaient les responsabilités de chacun. La justice a donc retenu la notion de coauteur. Si l'omerta dure, les douze accusés pourraient tous être condamnés pour meurtre à des peines allant jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle. Ce procès devrait durer six semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT