Drôme. Un père et son fils meurent dans un crash d'hélicoptère

Les deux corps ont été retrouvés, lundi après-midi, près des décombres de l'appareil, dans une zone escarpée de la commune de Valouse.

De nombreuses équipes de secours se sont activées sur les les lieux de l\'accident d\'hélicoptère, à Valouse (Drôme), le 3 septembre 2012.
De nombreuses équipes de secours se sont activées sur les les lieux de l'accident d'hélicoptère, à Valouse (Drôme), le 3 septembre 2012. (HUGO CHAPELON / FRANCE 3)

FAITS DIVERS – L'hélicoptère privé parti de Clermont-Ferrand se dirigeait vers Le Luc, dans le Var, lundi 3 septembre au matin. Il semble que l'appareil de type Robinson ait eu un problème mécanique alors qu'il survolait la Drôme. Et, vers 10h30, il s'est écrasé dans une zone escarpée de la commune de Valouse, ont appris nos confrères du bureau de Lyon de France 2. Sur les lieux du crash, les secouristes ont d'abord trouvé un corps, celui du père de famille. Mais ils savaient que deux personnes avaient pris place à bord de l'hélicoptère.

"Ce lundi 3 septembre à 10h55, la préfecture de la Drôme a été informée du crash d'un hélicoptère dans une zone escarpée, survenu sur la commune de Valouse, lieu-dit Le Cros des Aïgues (arrondissement de Nyons)", a précisé la préfecture. De nombreux moyens ont été déployés : 20 pompiers, 40 gendarmes et un hélicoptère du Samu. Deux hélicoptères de la base aérienne d'Orange (Vaucluse) ont également été mobilisés. Le corps du deuxième occupant, un adolescent, fils de la première victime découverte, a finalement été retrouvé dans l'après-midi à 200 mètres des débris de l'appareil.

Le père et son fils se dirigeaient vers le Var, département où le père dirigeait une entreprise de construction, lorsque l'accident est survenu. Selon un témoin contacté par France 3 Rhônes-Alpes, l'hélicoptère "faisait un bruit normal et puis son bruit est devenu de plus en plus rauque (...) il s'est stabilisé et est tombé en flèche. Il n'y a pas eu d'explosion, il s'est disloqué. Je pense que c'est un problème mécanique car les pales se sont arrêtées." Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.