Dominique Bussereau a annoncé vendredi sur Europe 1 que les scanners corporels allaient être testés

Le secrétaire d'Etat aux Transports a précisé qu'ils allaient être testés dans les aéroports parisiens "certainement pour commencer sur les vols Etats-Unis".

Un scanner corporel à l\'aéroport international de Baltimore-Washington
Un scanner corporel à l'aéroport international de Baltimore-Washington (AFP / Paul J. Richards)

Le secrétaire d'Etat aux Transports a précisé qu'ils allaient être testés dans les aéroports parisiens "certainement pour commencer sur les vols Etats-Unis".

Interrogé sur une espèce de scanner permettant de ne pas voir les gens nus, le secrétaire d'Eat a répondu "on peut bien sûr s'assurer de la réalité de la présence d'explosifs (...) mais on peut en même temps faire en sorte que la pudeur et le respect soit respecté".

Mercredi, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait annoncé qu'un groupe de travail sur les scanners corporels dans les aéroports français avait été mis en place et devait "faire des propositions dans un délai rapproché de moins d'un mois". "Il y a d'un côté les scanners corporels qui permettent de voir effectivement beaucoup de choses, il y a aussi des appareils qui détectent les traces de poudres d'explosifs et les chiens (de recherche d'explosifs) qui sont très efficaces", selon le ministre.

Des aspects que ce groupe de travail examinera également.