Panne des numéros d'urgence : les numéros alternatifs sont maintenus jusqu'à vendredi matin, selon le ministère de l'Intérieur

Une nouvelle réunion de la cellule interministérielle de crise se tiendra à 7h30 vendredi.

Le ministre de l\'Intérieur, Gérald Darmanin, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 24 mai 2021.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 24 mai 2021. (NICOLAS TUCAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La panne qui a affecté les numéros d'urgence est-elle totalement terminée ? Une "nette amélioration de la situation" a été constatée au cours de la journée, a appris franceinfo auprès du cabinet du ministre de l'Intérieur jeudi 3 juin, mais des perturbations locales ont encore été relevées. Le gouvernement a décidé de maintenir les numéros alternatifs jusqu'à demain matin et prévoit une nouvelle réunion de la cellule de crise vendredi à 7h30, pour tirer le bilan de la nuit. Ce direct est désormais terminé.

Le PDG d'Orange "présente ses plus vives excuses". A l'issue de sa convocation au ministère de l'Intérieur, dans la matinée, Stéphane Richard s'était exprimé une première fois, sur Twitter, présentant "ses plus vives excuses à celles et ceux qui ont été touchés" par la panne des numéros d'urgence.

 L'origine de la panne encore inconnue. Il pourrait s'agir, selon Stéphane Richard, d'une "défaillance logicielle". En revanche, il a assuré sur TF1 que l'hypothèse d'"une attaque" était écartée.

 Deux décès à La Réunion, une enquête ouverte en Bretagne après la mort d'un hommeAu cours des dysfonctionnements, il y a eu "trois incidents graves à déplorer", a déclaré Gérald Darmanin. Un homme est mort d'un arrêt cardio-vasculaire dans le Morbihan, a appris France Bleu Armorique auprès de la préfecture. Une enquête administrative a été ouverte et l'ARS Bretagne et le parquet de Vannes ouvre une enquête judiciaire. Deux personnes ont également succombé à un AVC à La Réunion, a déclaré Gérald Darmanin, sans que le lien avec la panne soit encore certain. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NUMEROS_URGENCE

23h07 : "On ne peut pas, en 2021, regarder un magnifique robot qui est en train de rouler sur Mars en disant que c'est formidable et pas être foutu en France d'avoir un numéro d'appel."

Patrick Pelloux, médecin urgentiste et président de l'association des médecins urgentistes de France, a vivement réagi sur franceinfo après la panne des numéros des secours. Il souhaite "une commission d'enquête parlementaire" après cet épisode.

22h36 : Le Premier ministre, Jean Castex, visitera demain matin la plate-forme d'appels d'urgence des sapeurs-pompiers de Paris, a appris franceinfo. Il devrait également prendre la parole à la sortie d'une nouvelle réunion de crise interministérielle consacrée aux dysfonctionnements des numéros d'urgence.

21h02 : Il est 21 heures, voici les principaux titres de l'actualité :

L'agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire va diligenter une enquête administrative après la mort d'un enfant de 28 mois ce matin en Vendée.

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes, annonce le ministère des Armées français.

Le football français valide une élite resserrée : la Ligue 1 va passer de 20 à 18 clubs à partir de la saison 2023-2024, a décidé l'Assemblée générale des clubs.

Un avion en provenance de N'Djamena, au Tchad, a atterri à Paris sous escorte d'un Rafale, après des soupçons d'engin explosif à bord. L'alerte a été levée après la fouille de l'appareil.

20h46 : "Ce drame s'inscrit dans le contexte des dysfonctionnements très significatifs des numéros d'urgence au niveau national. [Il y a un] doute légitime qui nous conduit à demander une enquête administrative [diligentée par l'ARS]."
Un enfant de 28 mois est mort ce matin sur la commune de Chavagnes-en-Paillers (Vendée). Sa mère explique qu'elle a tenté d'appeler pendant une heure le 18 et le 15, avant de réussir à joindre les secours grâce au numéro de substitution à dix chiffres. Le préfet de Vendée a donné une conférence de presse, dont voici le résumé.

19h35 : L'Agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire annonce l'ouverture d'une enquête après la mort d'un enfant de 28 mois en Vendée, rapporte France Bleu Loire Océan. L'ARS cherche à déterminer si ce décès peut être lié aux perturbations survenues dès hier en fin de journée sur les numéros d'appel d'urgence.

19h22 : Il a donc été décidé de maintenir les numéros alternatifs (disponibles à cette adresse) jusqu'à demain matin, pour les personnes qui rencontreraient encore des difficultés à joindre un service d'urgence sur les numéros classiques. Une nouvelle réunion de la cellule de crise est prévue demain à 7h30, pour tirer le bilan de la nuit.

19h23 : Le ministre Gérald Darmanin et le secrétaire d'Etat Cédric O ont de nouveau réuni la cellule interministérielle de crise, ce soir, afin de faire un troisième point de situation. Une "nette amélioration de la situation" a été constatée au cours de la journée, a appris franceinfo auprès du cabinet du ministre de l'Intérieur, mais des perturbations locales ont encore été relevées.

19h21 : Le gouvernement hausse le ton face à Orange. L'opérateur a été informé de la panne sur son réseau par les services de l'Etat, ont précisé plusieurs sources à franceinfo, et cette défaillance fait donc un peu désordre. "Orange a une mission de service public, et cela justifie un coup de poing sur la table", résume un conseiller de l'Elysée.

18h00 : Il est 18 heures, voici un nouveau résumé de l'actualité :

Le parquet de Vannes (Morbihan) a annoncé l'ouverture d'une enquête pour rechercher les causes de la mort d'un homme de 63 ans à la suite de la panne des numéros d'urgence téléphoniques. Suivez notre direct.


Un avion en provenance de N'Djamena, au Tchad, est en train d'être fouillé après avoir atterri à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle en raison d'une "suspicion" de "présence à bord d'un engin explosif", a appris franceinfo. Une cellule interministérielle de crise a été ouverte pour l'occasion sur demande du Premier ministre.

• Gaël Monfils s'est incliné au deuxième tour du tournoi face au Suédois Mikael Ymer (6-0, 2-6, 6-4, 6-3). Les derniers espoirs de voir un Français au 3e tour de Roland-Garros reposent désormais sur Richard Gasquet. Celui-ci affronte Rafael Nadal ce soir.

Jacques Audiard, Nanni Moretti, Sean Penn... La sélection de la 74e édition du Festival de Cannes a été annoncée ce matin. Voici ce qu'il faut en retenir.

17h52 : Un bug majeur et une panne d'ampleur. Des perturbations chez l'opérateur téléphonique Orange ont entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence comme le 15 (Samu), le 17 (police), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro unique d'urgence européen). Ils reçoivent chaque jour plus de 150 000 appels en France. Mais à quoi servent-ils exactement et comment fonctionnent-ils ? On vous explique.

Le centre d'appel d'urgence du 15 répond aux appels le 31 décembre 2020 à l'hôpital de Metz, en Moselle. (NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)

(NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)

17h09 : "L'objectif de réduction des coûts mène à des effets dramatiques." Emmanuelle Seris, déléguée Grand Est de l'Association des médecins urgentistes de France, était l'invitée de franceinfo. Elle a évoqué la panne des numéros d'urgence et déploré "une situation complètement inacceptable".

14h33 : "J'ouvre une enquête en recherche des causes de la mort", a déclaré François Touron, procureur de la République de Vannes. Il s'agit d'"un patient de 63 ans" qui a subi "une réanimation qui n'a pu aboutir" et a conduit à son décès, avait détaillé plus tôt le directeur général de l'ARS Bretagne, Stéphane Mulliez.

14h30 : Le parquet de Vannes (Morbihan) ouvre une enquête après la mort d'un homme âgé de 63 ans hier soir, aux urgences de l'hôpital de Vannes, lors de la vaste panne des numéros d'urgence qui a touché la France, a-t-il annoncé à l'AFP.

14h15 : Vous avez été confronté à la panne des numéros d'appels d'urgence ? Nous lançons une enquête participative sur les conséquences de cette panne massive. Si vous souhaitez partager votre expérience, il vous suffit de remplir le formulaire dans notre article.

14h02 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Après la panne qui a affecté les numéros d'urgence, "tout est redevenu complètement normal", a assuré le PDG d'Orange, Stéphane Richard, sur TF1. A 13 heures, "l'ensemble du trafic sur les numéros d'urgence est normal" sur tout le territoire, a-t-il déclaré. Suivez notre direct.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a de son côté évoqué au même moment "des appels parfois aléatoires" aux numéros d'urgence dans "11 ou 10 régions". Ces difficultés n'ont néanmoins pas "du tout la même ampleur que ce qui a été perçu" hier, a précisé le ministre de la Santé.

Jacques Audiard, Nanni Moretti, Sean Penn... La sélection de la 74e édition du Festival de Cannes a été annoncée ce matin. Voici ce qu'il faut en retenir.

14h04 : Bonjour @Rivolo, le PDG d'Orange a déclaré ce midi sur TF1 que la panne ne présentait "aucun signe" d'"une attaque externe". Stéphane Richard a expliqué que "la cause racine" était "plus probablement une défaillance logicielle dans [les] équipements critiques de réseaux".

13h40 : Piratage ?

13h16 : Olivier Véran rapporte que la cellule de crise reste ouverte après la panne des numéros d'urgence, "pour identifier les causes de la panne, les mécanismes de recours et ensuite pour faire un bilan sanitaire exhaustif des conséquences". Les numéros de substitution resteront ouverts "jusqu'à demain", complète le ministre de la Santé.

13h13 : "Pour une raison que nous ne connaissons pas aujourd'hui, plus probablement une défaillance logicielle, [la panne a] touché l'intégralité des six sites en même temps. Ce n'est jamais arrivé. C'est très rare."

Stéphane Richard revient sur les circonstances de la panne. Il explique qu'il y a eu un dysfonctionnement sur une plateforme qui achemine les appels.

13h07 : "A l'heure où nous parlons, l'ensemble du trafic sur les numéros d'urgence est normal sur l'ensemble du territoire national. (...) Par précaution, les numéros de substitution sont maintenus mais la situation est sous contrôle."


13h06 : "Je tiens à présenter tout d'abord les excuses d'Orange aux personnes qui ont été victimes de ces dysfonctionnements."

Le PDG d'Orange est invité du journal de 13 heures de TF1 en ce moment.

13h03 : Après la panne massive qui a fortement perturbé l'ensemble des numéros d'urgence, des problèmes persistent encore dans plusieurs départements. Var, Yonne, Hautes-Alpes, Morbihan... Nous faisons le point sur la situation à la mi-journée.

12h53 : "Notre résilience passe par une rénovation majeure de notre système d'alerte et de communication que demandent les sapeurs-pompiers de France depuis longtemps."

La panne qui a gravement perturbé les numéros d'urgence hier soir montre le besoin de rénover "notre système d'alerte" et de créer un numéro unique dédié aux appels d'urgence, le 112, estime la FNSPF dans un communiqué.

12h35 : "Il n'y a pas eu d'explosion des admissions aux urgences." En visite à l'hôpital Necker de Paris, Olivier Véran réagit après la panne des numéros d'urgence. La ministre de la Santé salue la réactivité des équipes. Il évoque des difficultés dans "onze régions".

12h29 : "Nous déplorons malheureusement un décès intervenu hier au centre hospitalier universitaire de Vannes", a ensuite déclaré Stéphane Mulliez, directeur de l'ARS Bretagne. "C'est un patient de 63 ans qui a été conduit par un proche au niveau du centre hospitalier", a-t-il continué. Il a subi "une réanimation qui n'a pu aboutir". Une enquête administrative est en cours.

13h44 : "Les numéros d'urgence fonctionnent, mais continuent pour certains de rencontrer des problèmes", a exposé il y a quelques minutes en conférence de presse le secrétaire général de la préfecture de Vannes. Il a demandé le maintien des numéros de secours car "si ça ne fonctionne pas tout de suite sur les numéros d'urgence, les personnes basculent" dessus.

12h22 : "On est en train de faire le bilan. Il y a eu très vite des numéros à 10 chiffres qui ont été mis à disposition et on a rebasculé les numéros sur les départements. C'est trop tôt pour faire un bilan, mais évidemment on est très préoccupés."

Emmanuel Macron s'est dit "très préoccupé" après la panne des numéros d'urgence. Il s'est exprimé depuis le Lot, où il est en déplacement.

12h18 : Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, convoqué au ministère de l'Intérieur ce matin pour donner des éclaircissements au gouvernement sur la panne qui a perturbé les numéros de secours, a présenté "ses plus vives excuses" aux personnes touchées. Il s'est exprimé sur son compte Twitter.

12h27 : Il est plus que l'heure de faire un point sur l'actualité :

Emmanuel Macron se dit "très préoccupé" par la panne survenue chez Orange hier soir. Le PDG de l'opérateur, Stéphane Richard, a été sommé de s'expliquer sur ces dysfonctionnements qualifiés de "graves et inacceptables" par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.


Gérald Darmanina confirmé qu'il y avait eu trois morts hier soir en lien avec la panne. Un homme est décédé dans le Morbihan et deux personnes sont mortes des suites d'un AVC à La Réunion.

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, énumère les films retenus en sélection officielle du festival. Il a notamment cité le cinéaste russe, Kirill Serebrennikov, et les Français Julia Ducournau, François Ozon et Jacques Audiard.

12h28 : La rédaction de franceinfo lance une enquête participative sur les conséquences de la panne massive qui a perturbé les numéros des services de secours. Si vous y avez été confronté et que vous souhaitez partager votre expérience, il vous suffit de remplir notre formulaire dans notre article.

10h24 : Au milieu de la panne géante cette nuit, un homme est décédé dans le Morbihan. Sa femme ne parvenait pas à joindre le Samu et a décidé de le transporter dans son véhicule jusqu'à l'hôpital de Vannes où il est mort, en raison d'une maladie cardio-vasculaire, relate France Bleu.

10h00 : On vous récapitule ce que l'on sait de la panne massive qui a touché hier les numéros d'urgence. Elle a affecté de manière "partielle mais significative la réception des appels d'urgence 15/17/18/112 sur l'ensemble du territoire national", selon le ministère de l'Intérieur.

09h03 : Il est l'heure de faire un point sur l'actualité :

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a qualifié de "dysfonctionnements graves et inacceptables" la panne survenue chez Orange qui a perturbé les numéros de secours dans toute la France pendant plusieurs heures hier soir. Le PDG de l'opérateur, Stéphane Richard, est convoqué pour s'expliquer. Suivez notre direct.


Treize prévenus âgés de 18 à 30 ans sont jugés aujourd'hui pour avoir participé au harcèlement de l'adolescente Mila, parfois accompagné de menaces de mort, après sa publication d'une vidéo polémique sur l'islam.

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi renforçant les mesures de lutte contre le terrorisme et le renseignement. Le texte, qui pérennise des mesures inspirées de l'état d'urgence, doit désormais être examiné au Sénat.


La vaccination va être élargie aux adolescents à compter de la mi-juin, a annoncé le président Emmanuel Macron, se montrant optimiste pour l'été tout en appelant les Français à rester "prudents" face à des signaux d'alerte dans le Sud-Ouest.

Le Sri Lanka a sollicité l'Inde voisine pour l'aider à lutter contre une marée noire que pourrait provoquer le naufrage du porte-conteneurs MV X-Press Pearl, victime d'un incendie qui a duré treize jours au large du port principal de Colombo.


09h00 : Une personne ayant une "maladie cardiovasculaire serait décédée" dans le Morbihan, faute d'avoir "pu joindre les services de secours à temps", a précisé Gérald Darmanin. "Deux autres accidents cardiovasculaires ont eu lieu à la Réunion", a-t-il ajouté. "Mais je ne peux pas dire si le temps [avant l'arrivée des secours] a été particulièrement long et s'il est imputable à ce numéro d'urgence", a précisé le ministre de l'Intérieur.

09h02 : Au total, il y a "trois incidents graves à déplorer", dont un décès et deux AVC, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, au lendemain d'une panne du réseau Orange qui a perturbé l'accès aux numéros d'urgence.

09h01 : Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, est convoqué à 9 heures au ministère de l'Intérieur pour "faire un état de la situation", a annoncé Gérald Darmanin il y a quelques minutes en conférence de presse.


08h43 : Le bug technique des numéros d'urgence hier soir a eu un "impact beaucoup plus limité" que celui craint au départ, ont fait savoir les pompiers de Paris à France Télévisions. Il n'y a eu de "black-out total à aucun moment", ont-ils précisé.


08h24 : "Nous constatons une vraie amélioration mais nous restons particulièrement vigilants", assure Gérald Darmanin."Il faut désormais retourner vers les numéros d'urgence", souligne le ministre "et sinon utiliser les numéros de contournement" qui seront maintenus toute la matinée.

08h20 : Le ministre de l'Intérieur qualifie ces dysfonctionnements de "graves et inacceptables" et rappelle que ces numéros "sont importants pour nos concitoyens". Le 15, le 17 et le 18 représentent au total "plus de 150 000 appels par jour".

08h21 : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'exprime en conférence de presse sur l'incident qui a touché les numéros d'urgence hier soir.

08h24 : La panne autour des numéros d'urgence "était prévisible", affirme Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France. "L'incident est survenu au moment où nous avons le plus d'appels, c'est catastrophique."

08h04 : Même si le problème technique des numéros d'urgence est résolu, des difficultés persistent par endroits. Voici donc les numéros alternatifs provisoires mis en place dans votre département.

07h30 : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, tiendront une conférence de presse consacrée aux perturbations des numéros d'appels d'urgence à 8 heures.

06h15 : Selon Orange, il est possible que certaines perturbations persistent de façon "marginale" et "aléatoire". L'opérateur dit rester en vigilance.

07h40 : En revanche, des difficultés à joindre les secours semblent persister par endroits, toujours selon le réseau France Bleu. Dans les Bouches-du-Rhône, le 15 est toujours injoignable ce matin. Dans le Var, c'est toujours un peu compliqué pour tous les numéros (le 18, le 17 le 112 et le 15). En Bretagne, les pompiers du Morbihan disent subir toujours des perturbations.

07h40 : D'après les informations du réseau France Bleu, le retour à la normale se confirme dans les centres d'appel de secours, dans un certain nombre de départements, notamment dans la Creuse, le Doubs, la Haute-Saône, en Bourgogne, dans le Loiret et dans les Alpes-Maritimes.

07h40 : Les perturbations qui ont débuté hier en fin d'après-midi sont liées à un dysfonctionnement d'un équipement technique. Il s'agit d'un problème de routeur et non pas d'un problème lié à une opération de maintenance.

06h33 : Comme indiqué dans le point sur l'actualité ci-dessous, le problème technique qui touchait les numéros fixes d'urgence a été résolu, a fait savoir ce matin la communication de l'opérateur Orange à franceinfo.