Cet article date de plus de douze ans.

Des proches de Jean-Pierre Treiber libérés

Le frère et le beau-frère de Jean-Pierre Treiber, placés en garde à vue mercredi à Mulhouse, ont été libérés
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Pierre Treiber (archives) (© France 2)
Le frère et le beau-frère de Jean-Pierre Treiber, placés en garde à vue mercredi à Mulhouse, ont été libérésLe frère et le beau-frère de Jean-Pierre Treiber, placés en garde à vue mercredi à Mulhouse, ont été libérés

La police a aussi relâché mercredi la dizaine de personnes interpellées en Alsace, Territoire de Belfort et région parisienne dans le cadre des recherches menées pour retrouver Jean-Pierre Treiber, qui s'est évadé le 8 septembre de sa prison d'Auxerre.

Treiber est le principal suspect dans les meurtres en 2004 de Géraldine Giraud et Katia Lherbier.

Les personnes interpellées, parmi lesquelles une femme résidant en Seine-et-Marne et qui lui rendait visite en prison, étaient soupçonnées de l'avoir "plus ou moins aidé" avant son évasion, avait précisé une source judiciaire.

"Rien ne permet de les mettre en cause, ils ont des alibis qui tiennent la route", a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Ecroué depuis le 25 novembre 2004, Jean-Pierre Treiber devait être jugé en avril 2010 aux assises, où il risque une condamnation à perpétuité pour "enlèvements et assassinats" de Géraldine Giraud, fille du comédien Roland Giraud, et de son amie Katia Lherbier. Les corps ont été découverts dans un puits de la propriété de Jean-Pierre Treiber en 2004. L'affaire reste énigmatique, des empreintes génétiques inconnues ayant été retrouvées sur les rubans adhésifs utilisés pour bâillonner les deux victimes.

Le suspect, qui a toujours nié les faits, s'est évadé dissimulé dans un carton emporté dans un camion par une entreprise extérieure. Un codétenu a été mis en examen pour l'avoir aidé. Malgré d'importantes recherches dans les bois de l'Yonne, aucune trace du fugitif n'a été trouvée.

Une information judiciaire a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire. Une enquête administrative est en cours à la prison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.