Déficit : la Commission européenne offre un nouveau délai à la France

Bruxelles a accordé ce mercredi 25 février un nouveau délai à Paris pour réduire son déficit. La France aura jusqu'en 2017 pour passer sous la barre des 3% de PIB.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La Commission européenne a annoncé mercredi 25 février qu'elle accordait à la France un nouveau délai pour réduire son déficit. Paris aura jusqu'en 2017 pour passer sous la barre des 3% de PIB, mais en contrepartie, la France devra répondre à de nouveaux efforts structurels.
"Il faut s'attendre à un tour de vis supplémentaire de 4 milliards d'euros sous forme d'économies ou de rentrées fiscales avant le mois de juin", précise François Beaudonnet.

La France évite la sanction

"Ce qu'on retiendra surtout, c'est l'immense mansuétude de la Commission européenne à l'égard de la France. C'est la troisième fois ces dernières années que notre pays bénéficie d'un délai supplémentaire pour son déficit. Aucun autre mauvais élève en Europe n'a eu un tel traitement de faveur", rappelle le journaliste de France 2.
La France évite donc pour le moment une sanction, et "François Hollande n'a plus rien à craindre de Bruxelles jusqu'en 2017", conclut François Beaudonnet, en direct de Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, le 18 février 2015, à Bruxelles (Belgique).
Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, le 18 février 2015, à Bruxelles (Belgique). (EMMANUEL DUNAND / AFP)