Découverte : en Lozère, le cerf brame tôt le matin

Une équipe de France 3 est partie sur les traces de cervidés en Lozère, afin de les entendre et de les observer.

France 3

Le jour n'a pas encore pointé le bout de son nez que déjà Romain, Lucas et Christophe sont en chemin quelque part sur la Margeride (Lozère). Au bout d'une trentaine de minutes d'ascension, les premiers brames résonnent à quelques centaines de mètres autour de nous. "Au regard ce que l'on vient d'écouter, il semblerait que sur le fond du vallon, on puisse approcher quelques animaux. On a entre cinq et sept individus qui brament", explique Christophe Rieutord, technicien à la fédération de chasse de Lozère.

"Ne pas les déranger"

Approcher des cerfs, c'est toute la difficulté de l'opération. Une difficulté que connaît bien Romain, lui qui se passionne pour la photographie animalière. "L'idéal, c'est d'arriver à ne pas déranger les animaux et d'avoir une attitude naturelle, c'est-à-dire capturer l'animal dans une ambiance avec de belles lumières", raconte-t-il. Même en cette saison, propice à l'observation, peu de cerfs se sont laissés contempler ce matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cerf dont les bois sont recouverts de feuillage brame pour avertir les femelles de sa présence dans Richmond Park à Londres (Royaume-Uni), le 14 octobre 2012.
Un cerf dont les bois sont recouverts de feuillage brame pour avertir les femelles de sa présence dans Richmond Park à Londres (Royaume-Uni), le 14 octobre 2012. (LUKE MACGREGOR / REUTERS)