80 ans du Débarquement : la renaissance de l'avion Piper, héros de la Seconde Guerre mondiale

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Le célèbre avion Piper a été utilisé lors du Débarquement en Normandie pour repérer les positions ennemies. À l'occasion des commémorations, certains passionnés font revivre cet appareil mythique.
80 ans du Débarquement : la renaissance de l'avion Piper, héros de la Seconde Guerre mondiale Le célèbre avion Piper a été utilisé lors du Débarquement en Normandie pour repérer les positions ennemies. À l'occasion des commémorations, certains passionnés font revivre cet appareil mythique. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T. Paga, A. Mouchard, T. Paulin
France Télévisions
France 2
Le célèbre avion Piper a été utilisé lors du Débarquement en Normandie pour repérer les positions ennemies. À l'occasion des commémorations, certains passionnés font revivre cet appareil mythique.

Sa minuscule silhouette se détache à peine du paysage et dans la cabine de pilotage, les commandes sont réduites au strict minimum. Le pilote, Dominique Montel, fait part de son "bonheur" et de son "plaisir" à piloter cet appareil. Le Piper L4, datant de 1943, est un avion de reconnaissance vulnérable aux attaques mais très léger et capable de se poser n'importe où. Il arrive dès juin 1944 sur les plages normandes. Son rôle était de repérer l'ennemi et d'aiguiller l'artillerie. 

Un vétéran de guerre   

L'engin piloté par Dominique Montel a été retrouvé sur un champ au nord d'Angers en 1945. Depuis, il est réparé et maintenu en état de vol par des mécaniciens bénévoles dans un musée consacré à l'histoire de l'aéronautique. L'avion a formé les pilotes angevins jusqu'à la fin des années 1980. Aujourd'hui, le Piper retrouve sa couleur kaki et ses insignes de 1944. Après avoir survolé la Normandie, le pilote du Piper prévoit bientôt une sortie au-dessus de sa ville d'adoption. Avec 12 000 heures de vol au compteur, ce vétéran de guerre fascine toujours autant les passionnés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.