Crise du porc : la cotation va reprendre en l'absence des deux principaux acheteurs

La décision a été prise ce 17 août suite à une réunion au ministère de l'Agriculture.

FRANCE 3

Ce 17 août était une journée décisive dans la crise du porc avec la table ronde organisée au ministère de l'Agriculture pour la filière porcine. Une réunion boudée une nouvelle fois par les deux industriels à l'origine de la crise : la Cooperl et Bigard. Un mauvais coup pour les représentants des éleveurs.

Pas de seuil

Heureusement, quatre acheteurs ont fait le déplacement, notamment les abattoirs des groupes Leclerc et Intermarché. Après trois heures de discussion musclée, la décision a été prise de rouvrir le marché au cadran demain, même en présence d'un nombre restreint d'acheteurs. Le seuil d'1,40 euro le kilo sera lui supprimé. "La mécanique du marché peut faire descendre le prix en dessous d'1,40. Mais ce n'est ni le souhait du marché, ni le souhait des personnes autour de la table aujourd'hui", explique Daniel Picard, président du marché au cadran de Plérin.
Les éleveurs ont aussi eu l'assurance que l'embauche en Allemagne de travailleurs détachés, à cinq euros, sera revue. Stéphane Le Foll s'est engagé à renforcer les aides à l'exportation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cochons avancent dans leur enclos au sein d\'une ferme Label rouge, à Brûlon, le 7 septembre 2014.
Des cochons avancent dans leur enclos au sein d'une ferme Label rouge, à Brûlon, le 7 septembre 2014. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)