Crèches : les salariés de la petite enfance en grève

Les professionnels de la petite enfance se mobilisent contre le projet du gouvernement pour faire face au manque de place. Ils craignent de devoir accueillir plus d’enfants dans de moins bonnes conditions.

FRANCE 3

Dans cette crèche parisienne, seuls deux employés sont en grève ce jeudi 23 mai. Mais l’inquiétude est partagée par tous leurs collègues. Le projet du gouvernement de réduire le taux d’encadrement des petits est très mal perçu. "Moins d’adultes, donc plus d’enfants par adultes, cela veut dire moins d’attention, et un groupe d’enfants plus conséquent à gérer. Une perte de qualité en terme d’accueil", déplore Marine Vitetta, infirmière puéricultrice et directrice de ABC puériculture.

Plus d’enfants avec moins de personnel

Moins d’encadrants est pourtant l’une des réponses proposées par le gouvernement pour pallier le manque de place en crèche : accueillir toujours plus d’enfants avec moins de personnels et moins qualifié. Autre piste dans les zones tendues, réduire le nombre de mètres carrés obligatoire pourr accueillir chaque enfant. Des idées qui seront rendues publiques cet été et qui passent mal auprès des salariés de la petite enfance en grève. "Ce n’est pas parce qu’on souhaite et qu’il faut créer des places en crèche qu’il faut le faire sous n’importe quelles conditions", explique Brigit Hilpert, porte-parole du collectif Pas de bébé à la consigne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enfants jouent dans une crèche parentale à Paris, le 6 avril 2010. 
Des enfants jouent dans une crèche parentale à Paris, le 6 avril 2010.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)