Territoriales en Corse : les nationalistes raflent la mise

En Corse, la coalition nationaliste a remporté une très large victoire dimanche 3 décembre à l'issue du premier tour des élections territoriales. Autonomistes et indépendantistes remportent plus de 45% des voix. À l'issue du second tour, dimanche prochain, ils pourraient diriger la Corse avec une très large majorité.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Effusion de joie des nationalistes : la liste commune "Pè a Corsica" de Gilles Simeoni et de Jean-Guy Talamoni rafle la mise avec 45% des suffrages. Seul bémol : la faible participation, 53%, en recul de sept points par rapport au précédent scrutin régional. Malgré tout, le président sortant de l'assemblée territoriale parle d'une victoire sans appel et surtout d'un pas de plus vers l'autonomie.

La droite régionaliste s'unit à la liste LR pour le second tour

La droite régionale arrive quant à elle en deuxième position avec 15% des voix. Jean-Martin Mondoloni appelle à un sursaut des électeurs dimanche prochain. En vue du second tour, Jean-Martin Mondoloni annonce ce lundi matin une fusion avec la liste Les Républicains, forte de 12% des voix. En revanche, La République en marche, elle aussi à 12%, ne participera pas au front républicain anti-nationaliste. Dimanche prochain, les Corses doivent élire les 63 membres de la nouvelle collectivité unique qui remplacera en janvier les deux départements corses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les responsables de la liste Pè a Corsica célèbrent leur victoire aux élections territoriales, le 3 décembre 2017, à Bastia (Haute-Corse).
Les responsables de la liste Pè a Corsica célèbrent leur victoire aux élections territoriales, le 3 décembre 2017, à Bastia (Haute-Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)