La Corse se prépare à l'autonomie

Les listes de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont ressorties largement victorieuses à l'issue du premier tour des élections territoriales de Corse, dimanche 3 décembre. Pourtant, les habitants restent divisés sur l'avenir de l'île.

France 3

Les Corses savourent le lendemain de leurs élections territoriales. À Bastia (Haute-Corse), les habitants sont nombreux à se réjouir de la victoire écrasante des nationalistes, lors du premier tour des élections territoriales dimanche 3 décembre. Certains y voient l'aboutissement de quarante ans de combat. Près d'une voix sur deux s'est portée sur la liste nationaliste. Le chef de file de la liste nationaliste, Gilles Simeoni, se retrouve alors en position de force pour négocier avec le gouvernement. Il réclame un statut d'autonomie d'ici 2020.

Un électeur sur deux s'est abstenu

Autonomistes et indépendantistes ont fait liste commune pour ces élections. Cependant, les indépendantistes veulent voir plus loin et imaginent déjà l'indépendance de la Corse. Cette victoire reste toutefois à nuancer. Un électeur sur deux s'est abstenu et beaucoup souhaitent conserver un lien étroit avec Paris. Les nationalistes visent la majorité absolue lors du second tour, organisé dimanche 10 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gilles Simeoni célèbre sa victoire le 3 décembre 2017 à Bastia (Haute-Corse). 
Gilles Simeoni célèbre sa victoire le 3 décembre 2017 à Bastia (Haute-Corse).  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)