Intempéries en Corse : l'aéroport d'Ajaccio restera fermé lundi

Même si le plus gros de la tempête Fabien semble passé, l'aéroport d'Ajaccio sera encore hors service lundi 23 décembre, "une partie de la piste" est encore immergée explique le directeur d'exploitation de l'aéroport d'Ajaccio.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image d'illustration de l'aéroport d'Ajaccio. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

"Malheureusement l'aéroport restera fermé demain, [lundi 23 décembre], la piste est encore inondée", a expliqué dimanche 22 décembre sur RCFM, Laurent Poggi, directeur d'exploitation de l'aéroport d'Ajaccio.

La Corse a été balayée ce week-end par la tempête Fabien avec des rafales jusqu'à 206 km/heure. La Corse-du-Sud est en alerte orange pour pluies-inondations et vagues-submersion.

"Même si le niveau [de l'eau] a pratiquement chuté, on a encore une partie de la piste qui est immergée. Dans ces conditions il est impensable de pouvoir faire atterrir ou décoller un aéronef malheureusement", regrette Laurent Poggi.

"Il est encore trop tôt pour pouvoir évaluer les dégâts. Ce qu'on attend avec impatience, c'est la décrue qui a déjà bien commencé et qui nous permettra à partir de demain [lundi] d'avoir une vision plus précise de l'impact sur nos installations", a précisé Laurent Poggi.

Des cars mis en place par les compagnies aériennes

Air Corsica, qui opère la quasi-totalité des vols en hiver en Corse, a annulé ses avions (50 vols au total) jusqu'à lundi. Toutefois, "les usagers seront pris en charge au départ d'Ajaccio par des compagnies aériennes qui mettront à leur disposition des cars afin d'être acheminés vers Bastia principalement", a précisé Laurent Poggi.

Air Corsica organisera ce lundi 23 décembre  "un pont aérien" au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Bastia-Poretta, indique la compagnie dans un communiqué. Une cinquantaine de vols supplémentaires devraient ainsi être mis en oeuvre, et des avions d'autres compagnies affrétés, pour tenter d'acheminer tous les passagers en attente depuis samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.