Incendie en Corse-du-Sud : un homme interpellé et placé en garde à vue

L'incendie qui ravage le maquis de Bastelica (Corse-du-Sud) depuis vendredi a été maîtrisé. Un homme a été interpellé et placé en garde à vue samedi. Il est suspecté d'être à l'origine des départs de feu.

L\'incendie a ravagé 400 hectares du maquis de Bastelica (Corse-du-Sud). 
L'incendie a ravagé 400 hectares du maquis de Bastelica (Corse-du-Sud).  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Un homme a été interpellé samedi 25 mars par les gendarmes et placé en garde à vue. Il est suspecté d'être à l'origine des départs de feu dans le secteur de Bastelica (Corse-du-Sud), rapporte France Bleu RCFM sur son compte Twitter.

Les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie dans l'après-midi, aidés par de fortes pluies. Deux bombardiers d'eau avaient été appelés en renfort, mais ils n'ont pu intervenir qu'une seule heure, empêchés par la météo.

Cinq pompiers blessés

Au total, les flammes ont ravagé 400 hectares de maquis. Cinq foyers s'étaient déclenchés simultanément vendredi 24 mars au soir, sur un terrain très escarpé à environ 1 300 mètres d'altitude, ce qui avait très vite mené les autorités vers une piste criminelle

Cinq soldats du feu ont été brûlés au deuxième degré lors de l'intervention. "On n’a que des blessés. Tant mieux pour nous, tant mieux pour mes gars. Mais on en a gros sur le cœur. J’ai déposé plainte." a prévenu le président du Service départemental d'incendie et de secours de Corse-du-Sud, Charles Voglimacci.

On a eu très peur. Très peur pour les hommes. Il faut être conscient qu’on a frôlé la catastropheCharles Voglimacci, président du SDIS de Corse-du-Sud

Cinq camions-pompiers ont également été entièrement détruits par les flammesUne cellule d'aide psychologique a été mise en place au centre de secours et d'incendie d'Ajaccio.

"Ces feux ne sont plus tolérables" - Charles Voglimacci, président du SDIS de Corse-du-Sud
--'--
--'--