Grand débat : dernière ligne droite pour Emmanuel Macron

Le président de la République est à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) mercredi 3 avril, pour l'avant-dernière étape du grand débat. Il se rendra ensuite jeudi 4 avril en Corse, où les élus nationalistes ont décidé de boycotter sa venue.

FRANCE 2

Mercredi 3 avril à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), Emmanuel Macron a reçu un accueil plutôt cordial des élus bretons. "Une quinzaine d'entre eux se sont d'ailleurs exprimés ce matin devant le chef de l'État, en réclamant notamment une nouvelle phase de décentralisation", explique le journaliste Jean-Baptiste Marteau. Mais c'est une atmosphère bien différente qui attend le président de la République jeudi 4 avril en Corse. Les élus nationalistes de l'île, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ont décidé de boycotter la venue d'Emmanuel Macron et appellent même à une journée dite "île morte", avec une fermeture des commerces.

L'Élysée ne cède pas

Les deux élus ont même demandé à ce que le président de la République vienne s'exprimer devant eux, devant l'Assemblée de Corse. L'Élysée a refusé. "Si les élus corses veulent parler à Emmanuel Macron, ils sont les bienvenus lors de la réunion du grand débat, c'est ce que me signale à l'instant un proche du chef de l'État", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, lors d\'une cérémonie d\'hommage aux soldats de la seconde guerre mondiale, le 31 mars 2019, dans les Alpes.
Emmanuel Macron, lors d'une cérémonie d'hommage aux soldats de la seconde guerre mondiale, le 31 mars 2019, dans les Alpes. (LUDOVIC MARIN / AFP)