"Français de merde", "négros", "sale arabe" : le bus transportant les footballeurs du Havre pris à partie par des supporters corses

Insultes racistes, chants hostiles, projectiles, bombes agricoles : le match Ajaccio – Le Havre a été reporté après de graves incidents vendredi soir en Corse. Le bus transportant les joueurs et les dirigeants havrais n’a jamais pu entrer dans l’enceinte du stade François-Coty, pris à partie par des dizaines de supporters corses.

Les Havrais ont essuyé les pires insultes et ont été contraints de subir une violence inouïe.
Les Havrais ont essuyé les pires insultes et ont été contraints de subir une violence inouïe. (Capture d'écran France 3)

"Français de merde", "ramasseurs de coton", "négros", "sale arabe" : le match Ajaccio-Le Havre a été reporté après de graves incidents vendredi 18 mai, dans la soirée, en Corse. La rencontre comptant pour les playoff en Ligue 2 devait avoir lieu à 20 h 45 vendredi mais pendant près de trois heures, bloqués dans leur car endommagé par des bombes agricoles, aux abords du stade François-Coty, les Havrais ont essuyé les pires insultes. Et ont été contraints de subir une violence inouïe.

"Il y a un racisme extraordinaire !"

"Les insultes et les menaces de mort ont commencé ce matin, déplore Vincent Volpé. Les pétards, eux, ont retentit toute la journée, autour de l’hôtel… Il y a un racisme extraordinaire : je suis choqué…" Le président du club a décidé de quitter l’île avec ses joueurs, direction Le Havre, tard dans la soirée. Aussi, escortés par quelques dizaines de CRS, les Normands ont été reconduits à l’aéroport, sans savoir ni où ni quand se jouerait la rencontre.

"Il faut que la Ligue prenne une décision : ce sont nous, les victimes !", soupire Vincent Volpé, qui souligne les bonnes relations qu’il entretient avec l’AC Ajaccio. Son homologue, Léon Luciani, a de son côté estimé que l’attitude d’une minorité de supporters était inqualifiable, mais qu’il ne pouvait pas y faire grand-chose, les scènes ayant lieu sur la voie publique.

"Français de m…de", "négros", "sale arabe" : le bus transportant les footballeurs du HAC pris à partie par des supporters corses
--'--
--'--