Élections territoriales : la Corse est-elle nationaliste ?

Les Corses votent dimanche pour élire les membres de la grande assemblée, la collectivité territoriale unique. Les nationalistes sont grands favoris. Ils dirigent depuis deux ans l'assemblée territoriale.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Entre mer et montagne, Bastia et ses 44 000 habitants. Première grande ville de l'île, et capitale économique, où un maire nationaliste a été élu par la population il y a trois ans. Depuis l'élection des nationalistes à Bastia (Haute-Corse) et à la collectivité territoriale, le climat a changé en Corse selon certains qui se disent convaincus. "J'ai connu des plastiquages toutes les nuits, j'ai connu de la violence, des heures très sombres économiquement et politiquement en Corse, et aujourd'hui, on est apaisés. Aujourd'hui, je préfère retenir ça. (...) Le clanisme a toujours existé en Corse, comme il existe partout. Vous savez, les passe-droits, on les a à Paris aussi", analyse un habitant.

L'une des régions les plus pauvres de France

La Corse est l'une des régions les plus pauvres du pays. L'agriculture est la deuxième source de richesse derrière le tourisme. En Corse, les nationalistes n'arrivent pas à convaincre tout le monde, notamment dans les quartiers populaires frappés par le chômage, où la population se sent délaissée par le pouvoir local.

Le JT
Les autres sujets du JT
Élections territoriales : la Corse est-elle nationaliste ?
Élections territoriales : la Corse est-elle nationaliste ? (FRANCE 2)