Edouard Philippe confirme que la Corse sera mentionnée dans "un article spécifique" de la Constitution

Le Premier ministre n'en a pas dit davantage sur les intentions de l'exécutif sur ce volet sensible.

Jean-Guy Talamoni (à droite) et Gilles Simeoni à leur sortie de Matignon, lundi 12 mars. 
Jean-Guy Talamoni (à droite) et Gilles Simeoni à leur sortie de Matignon, lundi 12 mars.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Une rencontre, mais pas d'annonce. Edouard Philippe a seulement confirmé, lundi 12 mars,que la Corse serait mentionnée dans "un article spécifique" de la Constitution, selon l'exécutif corse reçu à Matignon. Il recevait le président de l'exécutif corse, Gilles Simeoni et le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni. Une confirmation donc, mais rien de plus. Le Premier ministre n'en a pas dit davantage sur les intentions de l'exécutif sur ce volet sensible.

La mention de la Corse dans la Constitution, engagement d'Emmanuel Macron lors de sa visite dans l'île début février "se fera à travers un article spécifique consacré à la Corse", selon le président de l'exécutif corse, Gilles Simeoni.

"La position de la Corse est claire, celle du gouvernement reste pour l'instant largement inconnue", a-t-il poursuivi. "Le gouvernement pour l'instant s'est contenté de prendre acte de nos propositions et n'a pas fait connaître la sienne", a-t-il poursuivi, parlant de "statu quo" sur le dossier.