DIRECT. Corse : vingt ans après l'assassinat du préfet Erignac, la justice "sera suivie sans complaisance, sans oubli, sans amnistie", lance Emmanuel Macron

Après un hommage à Claude Erignac, le président de la République rencontrera les dirigeants nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, mardi en fin de journée.

Le président de la République Emmanuel Macron lors de son discours d\'hommage au préfet Erignac, à Ajaccio (Corse du Sud), le 6 février 2018.
Le président de la République Emmanuel Macron lors de son discours d'hommage au préfet Erignac, à Ajaccio (Corse du Sud), le 6 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Vingt ans jour pour jour après l'assassinat du préfet Claude Erignac à Ajaccio, Emmanuel Macron est en Corse pour la première fois depuis son élection, mardi 6 février. Le président de la République a inauguré une place Claude-Erignac et rendu hommage au préfet par un discours. "C'est la justice de la République qui a été rendue, et elle sera suivie, sans complaisance, sans oubli, sans amnistie", a-t-il lancé en réponse à ceux qui, comme Jean-Guy Talamoni, plaident pour l'amnistie de "tous les prisonniers" corses, y compris Yvan Colonna. Suivez cette journée en direct.

"La Corse a été salie par ce crime". L'assassinat du préfet Claude Erignac "ne se justifie pas, ne se plaide pas, ne s'explique pas", a déclaré le président de la République. "La Corse, terre de fierté et de dignité, a été salie par ce crime", a ajouté le chef de l'Etat, qui s'est exprimé après une allocution de Dominique Erignac, la veuve du préfet. En inaugurant une place Claude-Erignac, "nous scellons notre union indéfectible dans la République", a poursuivi Emmanuel Macron.

Un invité et un absent remarqués. Le président du Conseil exécutif, le nationaliste Gilles Simeoni, qui a été l'un des avocats d'Yvan Colonna, était présent à l'hommage, mais pas Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse. "Compte tenu de mon parcours (...) non seulement ma présence serait déplacée mais elle n'est sûrement pas souhaitée par les proches du préfet Erignac", a estimé l'élu nationaliste. En revanche, le ministre de l'Intérieur de l'époque, Jean-Pierre Chevènement, a été convié.

Des entrevues politiques. Mardi à 19 heures, Emmanuel Macron rencontrera les deux dirigeants nationalistes de l'île, Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, plébiscités aux élections territoriales en décembre. Ce dernier a dit espérer un "dialogue". Le président de la République rencontrera des élus d'autres tendances politiques, comme le maire LR d'Ajaccio Laurent Marcangeli, avant de prononcer un discours sur sa vision de la Corse, mercredi après-midi à Bastia.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORSE

22h54 : La rencontre entre Emmanuel Macron et les deux leaders nationalistes, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, a duré 2 heures. On ignore pour le moment le contenu de leurs échanges : aucun d'eux n'a fait de commentaires à la sortie de cette réunion.

22h33 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas manquer sur notre site aujourd'hui :

Notre récit de la nuit où le préfet Erignac a été assassiné.

• Ce portrait de Karine Le Marchand, la deuxième animatrice préférée des Français.

Les explications de Nicolas Chateauneuf, journaliste à France 2, sur le lancement de Falcon Heavy.

20h09 : Le président de la République, Emmanuel Macron, est arrivé à la collectivité de Corse. Il doit s'y entretenir avec les deux hommes forts de l'île, Gilles Simeoni, président de l'exécutif, et Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse.

19h54 : Voici la vidéo de l'échange entre la femme d'Yvan Colonna et Emmanuel Macron dont nous vous parlions tout à l'heure. Elle a été tournée par France 3 Via Stella.

(FRANCE 3 VIA STELLA)

19h37 : "Ce serait absolument consternant qu'il ferme les portes, car ce serait vraiment dire que la démocratie ne s'applique pas à la Corse, tout simplement."

Sur BFMTV, le président de l'Assemblée de Corse met en garde Emmanuel Macron contre un refus en bloc de leurs revendications.

19h17 : Selon un journaliste du Monde, la femme d'Yvan Colonna a interpellé Emmanuel Macron dans une rue d'Ajaccio. Voici la retranscription de leur échange :

13h51 : Bonjour @Marie, et merci pour votre gentillesse, qui se fait rare dans les commentaires que nous recevons☺ ! L'intégralité de l'hommage au préfet Claude Erignac, assassiné il y a vingt ans, est disponible sur la page Facebook de l'Elysée. Vous pouvez également retrouver le discours de la veuve du préfet, Dominique Erignac, sur notre site.

13h50 : Bonjour à tous. Est-ce qu’il serait possible de revoir in extenso le discours d’hommage prononcé par le Président de la République ce matin-même, 6 février 2018, à Ajaccio ? Merci pour vos infos, pour vos «Directs» et pour vos articles.

12h14 : Trois jours après la tenue d'une manifestation à l'appel des nationalistes, Emmanuel Macron devra répondre à de nombreuses attentes et question, formulées par la majorité nationaliste, lors de sa visite en Corse. Voici les dossiers chauds sur lequel le chef de l'Etat est appelé à se prononcer.

11h50 : "Je suis ici pour rompre avec les faux-semblants et reprendre le chemin de la franchise"

11h48 : Emmanuel Macron rend aussi hommage à la famille de Claude Erignac. "Je veux ici vous saluer avec la révérence et la reconnaissance de toute la nation. C'est grâce à vous, aussi, que la justice de la République a pu être rendue. Elle sera suivie sans complaisance, sans oubli, sans amnistie."

11h44 : "Ce 6 février 1998, des Français se sont retournés contre la Nation (...) un tel acte n'a rien à voir avec une prétendue lutte de libération, c'est la trahison des idéaux qui nous rassemblent, c'est un de ces actes de terrorisme dont notre Nation a encore récemment subi la barbarie."

11h37 : "La Corse, terre de fierté et de dignité, a été salie par ce crime. C'est pour cela qu'elle s'est levée."

11h36 : "Ce fut le premier préfet à tomber, en temps de paix. On vit alors la nation se lever, faire bloc autour de cet homme, autour de cette figure de la République, autour de sa famille."

11h34 : Emmanuel Macron prononce à son tour un discours en hommage à Claude Erignac.

11h30 : "J'espère que la République ne faiblira jamais en Corse"

11h41 : "A travers mon mari, c'est la République qu'on a voulu abattre."

11h28 : "Cette place représente désormais la vie et une forme de tranquillité", déclare la veuve de Claude Erignac, au sujet de la place inaugurée au nom du préfet assassiné, "un homme de dialogue et de paix".


11h27 : "20 ans, c'est long, très long. Pendant ces 20 années, avec mes enfants, nous avons affronté cet assassinat, qui est instantanément devenu une affaire d'Etat. Surtout, depuis 20 ans, il ne nous est permis de vivre qu'avec le souvenir de Claude, mon mari. Il ne nous reste que cela. C'est la peine sans fin à laquelle les terroristes qui l'ont assassiné nous ont condamnés."

La veuve de Claude Erignac rend hommage à son époux, avant le discours d'Emmanuel Macron.

11h27 : En hommage, la place où le préfet de Corse a été assassiné est renommée "place Claude-Erignac".



(LUDOVIC MARIN / AFP)

11h20 : Emmanuel Macron est arrivé. Il dépose une gerbe sur le lieu de l'assassinat du préfet Erignac, à Ajaccio. Vous pouvez suivre la cérémonie en direct ici.

10h54 : Emmanuel Macron est attendu dans quelques minutes à Ajaccio, pour rendre hommage au préfet Claude Erignac, assassiné il y a 20 ans. Vous pouvez suivre la cérémonie en direct sur franceinfo.

10h25 : C'était il y a 20 ans, jour pour jour. Le 6 février 1998, le préfet de Corse, Claude Erignac, était assassiné alors qu'il se rendait à un concert de musique classique à Ajaccio. Avec Anne Brigaudeau, je vous raconte, dans cet article long-format, la dernière journée du préfet Erignac et les heures de panique qui ont suivi sa mort.

10h05 : @anonyme Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Claude Erignac, est emprisonné à Arles. Il espérait être transféré à Borgo, en Corse, mais le Conseil d'Etat a refusé, fin janvier, de lever son inscription sur le registre des détenus particulièrement signalés (DPS).

09h57 : bonjour, pouvez nous dire où est incarcéré Yvan Colonna actuellement ?

09h27 : La commémoration de la mort du préfet Claude Erignac, en Corse, est vécue par les habitants comme un devoir, mais elle provoque aussi des crispations. A Ajaccio, certains voudraient rendre aussi hommage aux autres victimes du conflit corse. Reportage.




(MAXPPP)

09h22 : Emmanuel Macron sera en retard. L'avion du président de la République a décollé avec une demi-heure de retard de la base aérienne de Villacoublay (Yvelines), en raison des mauvaises conditions météorologiques. Il est attendu en Corse pour participer à la cérémonie officielle en hommage au préfet Claude Erignac, assassiné il y a 20 ans.

08h27 : "Les Corses attendent aujourd'hui un message pour donner le départ d'un véritable dialogue et d'une nouvelle relation entre la Corse et Paris. C'est un moment important pour la Corse et il faudra que chacun soit à la hauteur des enjeux"

Le président de l'assemblée de Corse, le nationaliste Jean-Guy Talamoni, qui rencontrera ce soir le président Emmanuel Macron à Ajaccio, a estimé, sur franceinfo, qu'il pouvait s'agir "d'un moment important".

07h50 : Selon les informations de France Inter, Dominique Érignac, la veuve du préfet assassiné, prononcera un discours juste avant celui d'Emmanuel Macron, ce matin, à l'occasion de la cérémonie d'hommage à son époux.

07h05 : Libération et La Croix mettent la Corse en une ce matin, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron dans l'île et des 20 ans de l'assassinat du préfet Erignac.