Corse : visite très attendue d'Emmanuel Macron

Mardi 6 et mercredi 7 février, le président de la République se rendra en Corse, où il commémorera l'assassinat du préfet Érignac. Un déplacement dans un contexte politique très tendu.

France 3

La dernière fois qu'Emmanuel Macron a mis les pieds en Corse, c'était en avril 2017. Il était alors un candidat en campagne, et se montrait ouvert à une évolution du statut de la Corse vers plus d'autonomie. Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, forts de l'écrasante victoire des autonomistes aux élections territoriales de décembre, ont bien l'intention de rappeler au chef de l'État sa promesse de campagne. Et le président du Conseil exécutif de l'île fait monter la pression avant la venue du chef de l'État. A l'appel des autonomistes, ce sont des milliers de Corses qui ont défilé samedi dernier à Ajaccio, pour réclamer la reconnaissance d'un statut spécifique de la Corse.

Macron s'exprimera sur le statut de la Corse

Tous veulent tourner la page sombre de l'assassinat du préfet Érignac, qui a entaché l'image de l'ile de beauté. Emmanuel Macron vient, justement, mardi rendre hommage au préfet Érignac, assassiné il y a vingt ans jour pour jour. Jusqu'à présent, le chef de l'État est resté silencieux sur ses intentions. Son discours, mercredi après-midi, où il doit s'exprimer sur le statut de l'ile, est donc très attendu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants brandissent des drapeaux corses, à Ajaccio, samedi 3 février 2018. 
Des manifestants brandissent des drapeaux corses, à Ajaccio, samedi 3 février 2018.  (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)