Corse : une île sous perfusion ?

Dimanche 3 décembre, sept listes s'affronteront lors du premier tour des élections territoriales en Corse. Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Jean-Paul Chapel nous explique comment est actuellement administrée l'île de Beauté.

FRANCE 2

On dit souvent que la Corse est sous perfusion, car elle est financièrement aidée par l'État. Est-ce vrai ? "Disons que l'État aide la Corse plus que toute autre région parce que c'est une île", explique sur le plateau du 20 Heures le journaliste Jean-Paul Chapel. "Cette dotation est d'environ 400 millions d'euros par an. C'est en proportion de la population, deux fois plus que pour les autres collectivités. L'État a aussi octroyé en 2002 un plan exceptionnel d'investissement de 2 milliards d'euros sur 15 ans pour aider l'île à améliorer ses routes, son réseau électrique et ses universités", précise le journaliste.

Un fort taux de chômage malgré une économie florissante

Quel est le bilan économique actuel de la Corse ? Jean-Paul Chapel évoque un résultat "en demi-teinte". En Corse, 20,2% de la population vit sous le seuil de pauvreté, contre 14% dans le reste de la France. Le taux de chômage des jeunes est de 28%, la moyenne nationale étant de 24%. L'île a pourtant des atouts : la croissance depuis 2008 atteint 14%, soit cinq fois plus que pour l'économie française. Une économie corse portée par la construction et le tourisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Élections territoriales : la Corse est-elle nationaliste ?
Élections territoriales : la Corse est-elle nationaliste ? (FRANCE 2)