Corse : Simeoni et Talamoni officiellement au pouvoir

Les nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont investis au pouvoir en Corse ce mardi 2 janvier. Rappel des enjeux.

France 2

Un objectif pour les nationalistes : instaurer un État dans l'État. Fort du raz-de-marée aux élections en décembre dernier, ce mardi, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni vont officiellement prendre le pouvoir de la région corse avec comme ambition davantage d'autonomie pour l'île : l'amnistie des prisonniers politiques, la création d'un statut de résident pour limiter l'accès à la propriété ou encore la reconnaissance du corse comme langue officielle au côté du français.

La ministre se rend en Corse

Une co-officialité initiée par le président de la collectivité territoriale Jean-Guy Talamoni lors de son installation en 2015. Le bras de fer avec l'État ne fait que commencer. Lors de ses vœux, Gilles Simeoni s'est exprimé devant les couleurs corse et européenne, mais sans le drapeau français. La ministre Jacqueline Gourault, en charge du dialogue avec la Corse, devrait se rendre à Ajaccio vendredi 5 janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'autonomiste Gilles Simeoni et l\'indépendantiste Jean-Guy Talamoni lors d\'un meeting à Ajaccio, le 9 décembre 2015.
L'autonomiste Gilles Simeoni et l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni lors d'un meeting à Ajaccio, le 9 décembre 2015. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)