Corse : rencontre tendue entre Emmanuel Macron et les nationalistes

Le président de la République a rencontré les dirigeants corses ce mardi 6 février dans un climat de tension exacerbé par son discours très ferme en hommage au préfet Erignac.

Cette vidéo n'est plus disponible

Emmanuel Macron était en Corse ce mardi 6 février, afin, entre autres, de rencontrer les dirigeants nationalistes de la région. Sur place, Guillaume Daret revient sur cette rencontre tendue. "Le climat s'est durci tout au long de la journée. Les nationalistes nous ont confié avoir été particulièrement irrités par le discours d'Emmanuel Macron. Une phrase les a particulièrement mis en colère : ils n'ont pas supporté le parallèle avec les attentats qui ont frappé la France au cours de ces dernières années. Ils n'ont également pas supporté l'hommage apporté à Jean-Pierre Chevènement, vu comme une provocation."

Rencontre cruciale dans la soirée

Certains nationalistes laissent planer le doute sur leur présence lors du discours du chef de l'État demain 7 février. Le journaliste ajoute : "Ils comptent prendre leur décision dans la nuit à l'issue de leur rencontre avec le président de la République. Tout est donc en train de se jouer. Un point pourrait faire évoluer les choses : le rapprochement des prisonniers corses qui pourrait se faire au cas par cas et à l'exception des membres du commando qui a assassiné le préfet Erignac." 



Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Guy Talamoni (à gauche), président de l\'Assemblée de Corse, et Gilles Simeoni (à droite), président du Conseil exécutif de Corse, le 2 février 2018.
Jean-Guy Talamoni (à gauche), président de l'Assemblée de Corse, et Gilles Simeoni (à droite), président du Conseil exécutif de Corse, le 2 février 2018. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)