Corse : quel accueil pour Emmanuel Macron ?

Alors que le président de la République se déplacera en Corse jeudi 4 avril, les nationalistes parlent déjà d'un rendez-vous manqué. Emmanuel Macron se dit pourtant prêt à dialoguer.

FRANCE 3

Emmanuel Macron se dit prêt à discuter avec les nationalistes corses, lors de sa visite sur l'île, jeudi 4 avril. "Mais ce ne sera ni avec l'autonomiste Gilles Simeoni, ni avec l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni, puisque les deux élus nationalistes l'ont confirmé, ils ne participeront pas à cette réunion organisée jeudi en Corse par le président de la République", explique le journaliste Josselin Debraux, en duplex depuis Propriano (Corse-du-Sud). Les deux élus évoquent des propositions qui ne seraient pas à la hauteur de l'enjeu de la part d'Emmanuel Macron.

Opération "île morte"

Ce jeudi, une opération "île morte" est même prévue, mais impossible de savoir dans quelle mesure elle sera suivie. "Ce qui est certain, c'est que les administrations, les transports publics ou encore les écoles pourraient être perturbés", précise le journaliste. L'Élysée assure de son côté que le président est serein et qu'il continuera à tendre la main aux élus nationalistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2019. 
Emmanuel Macron à Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2019.  (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)